La fin du partage des mots de passe Netflix? Pas si vite | 24 heures
/portemonnaie

La fin du partage des mots de passe Netflix? Pas si vite

Image principale de l'article La fin du partage des mots de passe Netflix?
AFP

Votre mère à Québec, votre ami d’enfance à Rimouski et votre voisin « empruntent » votre compte Netflix pour regarder la télé? Quelqu’un devra bientôt payer pour votre générosité. C’est ce qu'a annoncé le service de diffusion en continu, qui compte encadrer d'ici un an le partage des mots de passe pour freiner sa perte d'abonnés.

• À lire aussi: Netflix perd des abonnés pour la première fois en dix ans

Sur ses 220 millions d’abonnés dans le monde, Netflix estime que 100 millions partagent leur compte, que ce soit à des membres de leur famille ou à des amis. On ne parle pas ici de gens qui résident sous un même toit et qui possèdent chacun leur profil, mais bien de personnes de foyers différents, qui devraient normalement payer pour leur propre compte de télévision.  

Un partage jusqu’ici utile pour Netflix 

La statistique a de quoi étonner. Alors qu’il suffit de télécharger illégalement une série télé sur Internet une seule fois pour recevoir un courriel des avocats de HBO, Netflix a plutôt laissé la situation prendre des proportions démesurées pendant des années.  

Pour l’entreprise américaine, le partage était jusqu’ici considéré comme un mal pour un bien : l’équivalent télévisuel d’un échantillon gratuit chez Costco. Certes, Netflix perdait ainsi des revenus potentiels, mais beaucoup de ces comptes partagés étaient à des utilisateurs qui n’auraient probablement pas essayé le service autrement.  

• À lire aussi: Perte d'abonnés: l'action de Netflix s'effondre de presque 40 %

Le besoin de croissance change la donne 

Tant que Netflix connaissait une croissance fulgurante, le jeu en valait la chandelle. La situation a toutefois changé lors du dévoilement des derniers résultats financiers de l’entreprise en avril: pour la première fois depuis le lancement du service en ligne, son nombre d’abonnés a diminué.  

Ce n’est pas vraiment de sa faute. L’inflation, la guerre en Ukraine et surtout la compétition de plus en plus féroce dans cette industrie, notamment depuis l’arrivée de Disney+, sont plutôt à blâmer pour cette baisse. La nouvelle a néanmoins été accueillie avec une brique et un fanal par les marchés financiers, au point de faire chuter l’action de Netflix de 35% d’un seul coup. S’attaquer aux mots de passe partagés représente une façon facile et rapide de gagner de nouveaux abonnés payants et de renouer avec la croissance.  

• À lire aussi: Cette série espagnole est un mélange entre «Lost», «Le Cercle» et «La plage»

Un partage officialisé à prévoir 

Contrairement à ce qui a parfois circulé jusqu’ici, il ne faut toutefois pas s’attendre à la fin complète du partage de comptes, mais plutôt à son officialisation.  

On ignore encore comment Netflix s’y prendra, puisque l’entreprise souhaite essayer différentes solutions au cours de la prochaine année pour monétiser le mieux possible ces comptes partagés. Le travail est d’ailleurs déjà commencé. Les abonnés du Chili, du Pérou et du Costa Rica peuvent par exemple exporter des profils et payer un supplément (de 3 à 4$ environ) pour ajouter un utilisateur à un dossier.  

Le défi est maintenant de trouver la meilleure recette pour facturer les abonnés qui partagent leur compte d’une façon qui encourage ceux qui n’ont jamais payé de le faire, sans rendre l’offre alléchante au point de convaincre ceux qui payent le gros prix de se regrouper pour partager leur compte à leur tour.