Voici pourquoi Guy Lafleur occupe une si grande place dans le cœur des Québécois | 24 heures
/bref

Voici pourquoi Guy Lafleur occupe une si grande place dans le cœur des Québécois

Image principale de l'article Pourquoi sa mort touche toutes les générations?
BENOIT GARIEPY/JOURNAL DE QUEBEC

Héros d’enfance pour certains, légende du hockey pour d’autres: le Québec est en deuil du grand Guy Lafleur, emporté par un cancer des poumons à l’âge de 70 ans. Mais comment l’amour pour le Démon blond a-t-il pu transcender les générations d’hier à aujourd’hui?

• À lire aussi: Le joueur légendaire du Canadien de Montréal Guy Lafleur s'est éteint à 70 ans

• À lire aussi: 13 fois où on a rendu hommage au Démon blond avec des objets surprenants

• À lire aussi: Heille, les médias anglos, arrêtez de nous expliquer notre amour pour le CH

Pour son ami de longue date Réjean Tremblay, c'est simple: «Ti-Guy» fait partie des personnalités qui ont contribué à changer le Québec, au même titre que Maurice Richard et René Lévesque.

Le chroniqueur n'est pas le seul à le penser, puisque Guy Lafleur, «l’idole d’un peuple», aura droit à des funérailles nationales, a annoncé vendredi François Legault. Ce dernier est actuellement en discussion avec la famille.

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

«Guy Lafleur a été le digne successeur de Maurice Richard et de Jean Béliveau. Comme eux, il va rester immortel dans l’histoire», a dit le premier ministre. 

Guy Lafleur et Réjean Tremblay

photo Courtoisie

Photo courtoisie

Guy Lafleur et Réjean Tremblay photo Courtoisie

«Il a marqué toute une génération de Québécois. Il nous a fait rêver. Il nous a fait gagner, a aussi écrit le chef caquiste sur les réseaux sociaux. Voir un Québécois qui dominait la LNH avec autant de panache, voir un des nôtres briller avec autant de succès, c’était une immense source de fierté.»

Lafleur et l'émancipation du Québec      

«Quand il y a eu la fameuse émeute de Maurice Richard en 1955, ç’a mené à la Révolution tranquille, lance Réjean Tremblay. L’émeute a fait prendre conscience au peuple québécois qu’il était bafoué, écrasé et dominé par les anglophones.»

Après lui, le célèbre numéro 10 a donné une «grande confiance au peuple» québécois, avance le chroniqueur du Journal. «Maurice avait révélé le monde, et Guy, lui, leur a donné confiance», insiste-t-il. 

«Une année, il a marqué 50 buts, et, deux ans après, le Parti québécois était au pouvoir avec René Lévesque», souligne Réjean Tremblay, pour qui ce n'est pas une coïncidence. 

Il souhaiterait d'ailleurs que le gouvernement du Québec renomme l'autoroute 50 l’autoroute Guy-Lafleur. Le maire de Thurso, ville natale de Lafleur, et le ministre responsable de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, ont proposé cette idée qui serait étudiée. 

Andre Viau / Le Journal de Montreal

  

Un héros hier, aujourd’hui et demain  

Les Québécois de tout âge pleurent la mort du petit gars de Thurso en Outaouais, y compris les plus jeunes générations, qui n'ont pourtant pas eu l’occasion de voir le panache du Démon blond sur la patinoire du Forum. 

Pour Réjean Tremblay, des idoles comme Guy Lafleur, il ne s'en fait plus. 

«Tout comme un orphelin en l’absence de ses parents biologiques, un jeune d’aujourd’hui porte en lui l’absence d’idoles réelles. Tu veux admirer quoi, là? Cole Caufield? Il y a ceux qui ont su profiter de la présence de Lafleur sur la patinoire, ceux qui ont été témoins de son succès et tous ceux qui n’ont connu que son absence.»

Photo Didier Debusschère

«En latin, “populus” veut dire “le peuple”. Et “populaire”, ça veut dire “qui est aimé par le peuple”. Lafleur, là, c’est le sens le plus noble du mot populaire», conclut Réjean Tremblay.