Ce qui a le plus intrigué Marie-Christine Noël dans l'histoire du pilote des stars qu'elle couvre depuis 5 ans | 24 heures
/pop

Ce qui a le plus intrigué Marie-Christine Noël dans l'histoire du pilote des stars qu'elle couvre depuis 5 ans

La réalisatrice Anne-Sophie Carpentier et la journaliste d'enquête Marie-Christine Noël présentent la série balado «Par pure vengeance», une suite de l'enquête sur le «pilote des stars», Normand Dubé.
Photo Agence QMI, Joël Lemay

La réalisatrice Anne-Sophie Carpentier et la journaliste d'enquête Marie-Christine Noël présentent la série balado «Par pure vengeance», une suite de l'enquête sur le «pilote des stars», Normand Dubé.

Même après lui avoir consacré un documentaire d’enquête, la journaliste Marie-Christine Noël n’était pas allée au fonds de l’histoire de Normand Dubé, le pilote des stars qui a saboté des lignes d’Hydro-Québec. Dans une nouvelle série balado, elle nous révèle des informations inédites sur cette histoire rocambolesque. 

• À lire aussi: 10 balados de «true crime» à écouter pour une dose de frissons

• À lire aussi: Voici pourquoi les femmes aiment plus le true crime que les hommes

Normand Dubé, aussi surnommé le pilote des stars.

MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL

Normand Dubé, aussi surnommé le pilote des stars.

«Ça faisait quatre ans et je me posais encore des questions. Comment il a fait? Pourquoi il clame toujours son innocence? Je voulais vraiment boucler la boucle de cette saga-là de Normand Dubé», confie la journaliste qui est à l’animation du balado Par pure vengeance.  

Pour cette série, la journaliste, qui a couvert les procès de Normand Dubé, a pu s’entretenir avec le lieutenant Martin Bouchard, qui a travaillé pendant plusieurs années sur le dossier, ainsi que le procureur de la couronne, Me Steve Baribeau. 

Me Steve Baribeau avocat de la couronne, à gauche, et son collègue lors du procès de Normand Dubé pour les incendies criminels et le harcèlement sur des fonctionnaires.

MARTIN ALARIE / JOURNAL DE MONTREAL

Me Steve Baribeau avocat de la couronne, à gauche, et son collègue lors du procès de Normand Dubé pour les incendies criminels et le harcèlement sur des fonctionnaires.

«C’est ça qui est le fun à faire dans le true crime. Quand le dossier est terminé, les gens sont plus à l’aise de parler. Ça fait en sorte que tous les angles qu’on n’a pas pu traiter avant, dans le documentaire, par exemple, ou au début des procès, là on peut le faire», explique Marie-Christine Noël. 

La journaliste est toujours en contact avec Normand Dubé, qui est actuellement détenu dans un centre de détention de Drummondville.  

Qu’est-ce qui l’a le plus intriguée dans cette histoire?   

Pourquoi est-il parti en cavale?   

Avec son balado, Marie-Christine Noël souhaitait comprendre pourquoi Normand Dubé, qui a toujours clamé son innocence, a bousillé ses chances d’obtenir un deuxième procès en partant en cavale. 

Après avoir été condamné pour le sabotage de lignes d’Hydro-Québec, Normand Dubé a subi un deuxième procès au terme duquel il a été reconnu coupable d’incendies criminels chez des fonctionnaires. 

Après avoir fait appel de ses deux verdicts de culpabilité, le pilote des stars avait pu retourner chez lui. Ne respectant pas les strictes conditions qui lui avaient été imposées, un juge avait ordonné son retour derrière les barreaux. C’est à ce moment qu’il a pris la fuite 

«Il a été en cavale pendant six semaines, avant qu’il se rende à la police. Pendant ce temps, il perd tous ses appels de verdicts en n’étant pas là», mentionne Marie-Christine Noël.  

Comment est-il parvenu à saboter des lignes d’Hydro-Québec?   

Même si elle a suivi le procès qu’a subi Normand Dubé pour avoir saboté des lignes d’Hydro-Québec, Marie-Christine Noël avait encore des interrogations. 

«J’avais des questions restées sans réponse à cause du certificat de sécurité nationale», confie la journaliste.  

«J’ai lu 4000 pages de rapports. Dans tout ça, il y avait beaucoup de documents qui étaient caviardés, poursuit-elle. Il fallait que je comprenne le réseau d’Hydro-Québec et l’aviation pour un procès hyper médiatisé et hyper compliqué avec des documents caviardés. Ça a été tout un travail!»  

Pour des raisons de sécurité, il était notamment interdit - et c’est toujours interdit d’ailleurs - de nommer l’objet que Normand Dubé a utilisé pour saboter les lignes d’Hydro-Québec. Les journalistes devaient sortir de la salle lorsque l’objet allait être nommé.  

Le procès étant aujourd’hui terminé, elle a pu questionner la police et la Couronne pour mieux comprendre comment ça s’est passé. «C'est des morceaux qui m’ont permis de terminer le casse-tête.» 

Marie-Christine Noël participera jeudi à une table ronde sur le true crime en formule 5 à 7 avec les créatrices du balado Captives et le réalisateur Stéphane Berthomet dans le cadre du Festival de la radio numérique à Gatineau.  

• À lire aussi: Des fans finis de true crime expliquent pourquoi ils aiment ça (et partagent leurs coups de coeur)

Le cas de Normand Dubé en bref       

  • Entre 2011 et 2014 : Il harcèle des fonctionnaires et fait incendier leurs résidences.      
  • 4 décembre 2014 : Normand Dubé sabote les lignes d’Hydro-Québec avec son avion provoquant des pannes d’électricité dans 180 000 foyers.      
  • 13 septembre 2018 : Il est reconnu coupable d'avoir volontairement provoqué une panne d'électricité majeure.      
  • 27 mai 2019 : Il est déclaré coupable d'incendies criminels et de harcèlement.      
  • 1er octobre 2019 : Il est remis en liberté sous des conditions strictes en attendant ses appels.      
  • 14 décembre 2020 : La Cour d’appel annule sa remise en liberté pour bris de condition. Il part en cavale pour six semaines.      
  • Février 2021 : Normand Dubé est de retour derrière les barreaux pour de bon cette fois, condamné à 16 ans au total pour ses deux crimes.        

PIERRE VIDRICAIRE/JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI