Call of Duty: les tricheurs ne pourront plus voir ou entendre les autres joueurs | 24 heures
/pss

Call of Duty: les tricheurs ne pourront plus voir ou entendre les autres joueurs

Call of Duty: Vanguard
Image courtoisie Activision

Call of Duty: Vanguard

Dans un merveilleux exemple de l’arroseur arrosé, Activision a dévoilé cette semaine une toute nouvelle mesure anti-triche récemment déployée dans Call of Duty: Warzone et Vanguard, du nom de Cloaking.

• À lire aussi: Bienvenue en 2022: Godzilla et King Kong se joignent à Call of Duty Warzone

• À lire aussi: Call of Duty: un génie du crime triche dans une vidéo qu’il enregistrait pour prouver qu’il ne trichait pas

Grâce à celle-ci, lorsqu’un joueur sera suspecté de tricher dans une partie, il ne pourra plus voir ou entendre les autres participants, qui deviendront invisibles. Le plus beau dans tout ça, c’est que les joueurs honnêtes, eux, verront encore le tricheur, qui deviendra alors à son tour une proie facile.

«Les personnages, les balles et même les sons des joueurs qui ne trichent pas seront indétectables par les tricheurs. Les joueurs qui ne trichent pas, cependant, peuvent voir les tricheurs affectés par le Cloaking», ont expliqué les développeurs de Call of Duty dans un billet de blogue, invitant d’ailleurs les honnêtes compétiteurs à «leur infliger des punitions dans le jeu».

Ce nouveau mécanisme s’ajoute à l’arsenal du logiciel anti-triche Ricochet, intégré aux plus récents Call of Duty sur PC. Ce faisant, le Cloaking vient rejoindre d’autres mesures «d’atténuation» de la triche mises en place récemment, comme le Damage Shield, qui empêche les tricheurs d’infliger des dégâts critiques.

Comme l’a remarqué The Verge, le Cloaking semble toutefois faire partie du paysage de Warzone depuis un moment, du moins partiellement. Le média a ainsi partagé une publication de Twitter datant de février dernier et montrant en action ce qui a tout l’air de la fonctionnalité en question.

Cela dit, après cette annonce d’Activision, aussi bien dire que c’est maintenant officiellement déployé.

Dans le même billet de blogue, l’équipe anti-triche de Ricochet a également souligné que 54 000 autres comptes de joueurs malhonnêtes avaient été bannis depuis la mi-mars. «Même si nous n'annonçons pas tous les bannissements au fur et à mesure, sachez qu’ils surviennent quotidiennement et par vagues.»

En d’autres mots, le jeu du chat et de la souris entre Activision et les tricheurs se poursuit de plus belle...


AUSSI SUR PÈSE SUR START 

s

s

Sur le même sujet