La majorité des millénariaux voudraient pouvoir amener leur animal au boulot | 24 heures
/portemonnaie

La majorité des millénariaux voudraient pouvoir amener leur animal au boulot

Image principale de l'article Les jeunes veulent amener leur animal au boulot
Photomontage: Marilyne Houde

Après avoir évalué le retour au travail en mode hybride, des employeurs pourraient se retrouver devant un nouvel enjeu : permettre à leurs employés d’amener leur animal de compagnie au bureau. L’idée, en tout cas, semble plaire aux millénariaux.

• À lire aussi: Le monde à l’envers : des entreprises font du «speed dating» avec des candidats pour les séduire

Une majorité des jeunes canadiens (61%) de 18 à 34 ans souhaiteraient pouvoir amener leur animal de compagnie au boulot, selon un sondage Léger réalisé pour le compte de la compagnie PetSafe auprès de 1633 Canadiens. Ce chiffre est d’ailleurs en hausse chez les Québécois de la génération Z qui appuient l’idée à 66%.

Fait intéressant : 15% des Québécois de 18 à 24 ans seraient carrément prêts à changer d’emploi pour trouver un lieu de travail plus accueillant si leur employeur ne leur permettait pas d’amener leur animal de compagnie. 

D’ailleurs, 73% des personnes sondées partout au Canada ont indiqué que la présence d’un chien ou d’un chat sur le lieu de travail améliore leur humeur tout en réduisant leur stress et pour 33% d’entre eux, ça contribue même à augmenter leur productivité au travail. 

• À lire aussi: Poches & Fils: l’atelier créatif qui n’a pas la langue dans sa poche

Les adoptions en croissance

On compte à l’heure actuelle environ 3,2 millions de chats et chiens au Québec, soit 200 000 de plus qu’avant la pandémie, selon des données de l’Association des médecins vétérinaires du Québec. Et pour la toute première fois dans notre histoire, plus de la moitié des ménages (52%) hébergerait un chat ou un chien. 

Après avoir passé les deux dernières années auprès de leurs compagnons, plusieurs personnes semblent inquiètes de devoir les laisser seuls pour retourner au boulot. 

Mais pour qu’un environnement de travail soit apte à les accueillir, les employeurs doivent maintenant se concentrer sur l’élaboration de politiques appropriées pour les personnes allergiques ou inconfortables en présence d’animaux, indique PetSafe dans son communiqué. 

Si la tendance est encore timide au Canada, elle l’est moins chez nos voisins du Sud où plusieurs grandes sociétés comme Google, Amazon, Nestlé et Ticketmaster autorisent la présence d’animaux de compagnie au travail. 

Quelques entreprises au pays ont franchi le pas comme Hootsuite, Electronic Arts et Mars, tandis qu’au Québec, l’entreprise d’articles pour animaux Mondou et Moment Factory font partie du compte.

Sur le même sujet