La Russie utilise des dauphins pour se protéger contre les sous-marins ukrainiens | 24 heures
/bref

La Russie utilise des dauphins pour se protéger contre les sous-marins ukrainiens

Image principale de l'article La Russie utilise des dauphins pour se protéger
AFP

Pour protéger sa base navale de Sébastopol, en mer Noire, contre d’éventuelles attaques sous-marines, la Russie s’est tournée vers... des dauphins.

• À lire aussi: L’Occident prêt à tout pour battre la Russie?

• À lire aussi: Le conflit en Ukraine sur le point de dégénérer en troisième guerre mondiale?

Vous avez bien lu! L'US Naval Institute en est arrivé à cette conclusion après avoir analysé des images satellites sur lesquelles on pouvait voir un enclos avec des dauphins judicieusement disposés à l’entrée du port de Sébastopol.

La base navale de Sébastopol, en Crimée – annexée par la Russie en 2014 –, est un lieu stratégique pour les troupes de Vladimir Poutine, puisqu’elle donne accès à la mer Noire. 

Selon l’analyse d'USNI News, un média américain spécialisé en nouvelles navales, plusieurs navires russes sont accostés à Sébastopol, hors de portée des missiles ukrainiens. Or ils restent vulnérables à des attaques sous-marines.

C’est d’ailleurs dans ces mêmes eaux que l’Ukraine a coulé le navire amiral russe Moskva avec des missiles, le 14 avril dernier.

Ce n'est pas une première  

Ce n'est pas la première fois que la Russie utilise des mammifères marins à des fins militaires. 

En 2019, un béluga apprivoisé muni d’un harnais spécial russe avait été repéré au large d’Ingoya, une île arctique de Norvège située à quelque 415 km de Mourmansk et où une flotte russe est installée.

• À lire aussi: Un zoo de Kharkiv pourrait devoir tuer ses animaux à cause des bombardements russes

À la fin de 2018, la marine russe aurait aussi déployé des dauphins apprivoisés à sa base navale de Tartous, en Syrie. 

Les États-Unis mettent eux aussi la nageoire à la pâte, depuis l’époque de la guerre froide. Au tournant des années 50 et 60, les États-Unis et l’Union soviétique ont tous deux investi dans la formation militaire de mammifères marins.

Sur son site web, la marine américaine précise qu’elle entraîne des dauphins parce qu’ils possèdent «naturellement le sonar le plus sophistiqué que la science connaisse», trouvant facilement des mines et d'autres objets potentiellement dangereux dans les fonds océaniques. 

Des otaries à jarre, aussi appelées lions de mer, sont également utilisées par la marine américaine.

Avec les informations de The Guardian et du Washington Post