Métro: les billets pour aller à Longueuil et Laval coûteront plus cher | 24 heures
/bref

Métro: les billets pour aller à Longueuil et Laval coûteront plus cher

Les billets de métro pour se rendre à Montréal à partir de Longueuil ou Laval coûteront plus cher à partir de cet été: le 1er juillet, leur prix passera de 3,50$ à 5,25$. D'autres types de déplacement coûteront toutefois moins cher.

• À lire aussi: Les chiens bientôt admis dans le métro de Montréal

«Pour un couple qui prend le métro à Longueuil pour se rendre à Montréal, on parle d’une vingtaine de dollars pour un déplacement [aller-retour]. À ce prix-là, l’automobile devient très concurrentielle», déplore l’Association pour le transport collectif de la Rive-Sud (ATCRS). 

Il s'agit de l'une des multiples modifications qui entreront en vigueur cet été dans le cadre de la deuxième phase de la refonte tarifaire de l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM). 

Joint par téléphone, le conseiller principal - affaires publiques et relations médias de l’ARTM, Simon Charbonneau, relativise la situation. «La position de l’association en est une très circonscrite qui ne donne pas l’ensemble de l’information», a-t-il souligné. Le tarif à 5,25$ donnerait le droit de prendre tous les modes de transport souhaités (train, bus, métro) à Laval et Longueuil en plus d'à Montréal, ce qui est moins cher que si on fait la même chose maintenant. 

«Présentement, si on prend le métro à Longueuil sans aucun autre déplacement, alors oui, pour le moment c’est 3,50$. Mais ce qu’ils ne vous disent pas, c’est que si on prenait le train par exemple de Longueuil vers Montréal ça coûtait 6$ et si on devait utiliser plus d’un moyen de transport collectif pour un voyage, ça coûtait 6,25 $.»

• À lire aussi: Le Hummer électrique arrive au Québec: une tendance «inquiétante»

SÉBASTIEN SAINT-JEAN/AGENCE QMI

Nouveaux titres de transport

Présentée jeudi matin, la deuxième phase de la refonte tarifaire fera disparaître 332 titres de transport pour simplifier le système. 

À partir du 1er avril les passagers en provenance de Montréal (zone A) et Laval et Longueuil (zone B) pourront acheter des titres «Tous modes», leur donnant un accès illimité aux bus, trains, métro et éventuellement au REM dans ces zones.

Il sera aussi possible d'acheter des passes pour utiliser uniquement les autobus.

En plus de la refonte tarifaire, l’organisation procède au même moment à l’indexation annuelle de la grille tarifaire, laquelle va se traduire par une augmentation de 2% des recettes tarifaires. Cependant, le tarif unitaire à l'intérieur d'une même zone est maintenu à 3,50$.

«La refonte tarifaire des transports collectifs a été discutée pendant près de 40 ans sans aboutir. L’ARTM a hérité d’un cumul de 17 grilles tarifaires avec plusieurs logiques concurrentes et plus de 750 titres. Il était temps de simplifier et de moderniser l’offre tarifaire», a déclaré par voie de communiqué Benoît Gendron, directeur général de l’ARTM.

• À lire aussi: L'écobonheur, un beau défi pour les familles

«Dans une période de relance, quand on invite la visite à venir à Montréal, ça fait partie des outils. Une tarification simplifiée, c’est important. Pour Montréal, il n’y aura pas beaucoup de changements. C’est surtout pour les banlieues que ça va amener des choses. Ça va être simplifié. Tous les modes de transports vont être intégrés», a dit la mairesse de Montréal Valérie Plante.

À VOIR AUSSI

s