Il a fait 46 degrés Celsius en Inde cette semaine | 24 heures
/environment

Il a fait 46 degrés Celsius en Inde cette semaine

Une femme et son enfant se rafraîchissent à Prayagraj, en Inde.
AFP

Une femme et son enfant se rafraîchissent à Prayagraj, en Inde.

Une température record de 46 degrés Celsius a été enregistrée à Delhi, en Inde, hier après-midi. Au Pakistan, la température pourrait atteindre 48 degrés Celsius au cours des prochains jours. Les deux pays font face à une vague de chaleur historique.

• À lire aussi: Un militant pour l'environnement meurt après s'être immolé par le feu

Le réchauffement climatique responsable  

En mars, Delhi a connu une journée à 40,1 degrés Celsius, ce qui constitue la température la plus chaude enregistrée pour ce mois depuis 1946. 

AFP

Le Pakistan a quant à lui connu son mois de mars le plus chaud depuis 1961. 

AFP

Depuis 2010, les canicules ont tué plus de 6500 personnes en Inde et le bilan pourrait continuer de grossir au cours des prochaines années. En raison du changement climatique, les experts affirment que les deux pays doivent s’attendre à subir cette fournaise de plus en plus fréquemment. 

• À lire aussi: Première espèce éteinte à cause du réchauffement climatique

• À lire aussi: Il nous reste 3 ans pour sauver la planète, selon le GIEC

Des coupures de courant   

Les mois de mars et d’avril anormalement chauds ont fait grimper la demande énergétique dans les deux pays, à tel point que les centrales électriques manquent à présent de charbon pour répondre à la demande de tous les citoyens. 

Une piscine remplie de gens au Pakistan.

AFP

Une piscine remplie de gens au Pakistan.

La semaine dernière, plusieurs villes pakistanaises ont subi jusqu’à huit heures de coupure de courant par jour. «Il y a une crise de l’électricité et des délestages dans tout le pays», a déclaré le ministre de l’Énergie du Pakistan, Khurram Dastgir Khan. 

La situation devrait continuer de s’empirer dans les prochains jours, puisque les températures vont continuer d’augmenter pour dépasser la normale saisonnière de huit degrés Celsius, selon la Société météorologique pakistanaise. 

De son côté, le ministre en chef de Delhi, Arvind Kejriwal, a déploré «une situation désastreuse dans toute l’Inde».