De la mousse toxique dans une ville de Colombie | 24 heures
/bref

De la mousse toxique dans une ville de Colombie

Image principale de l'article De la mousse toxique dans une ville de Colombie
AFP

Une mousse toxique qui provient d’une rivière polluée recouvre une partie de la ville de Mosquera, en Colombie.

• À lire aussi: Milieux naturels: près du quart du grand Montréal sera protégé

Le vent répand la mousse ainsi qu’une odeur nauséabonde un peu partout dans cette ville située près de la capitale Bogota.  

«L’odeur est terrible [et] nous avons à vivre avec cette mousse depuis longtemps», a affirmé Luz Mariela Gómez, une représentante de la communauté, à la télévision locale, selon le média britannique The Guardian.

Des maisons et d'autres bâtiments ont même été recouverts par la grande quantité de mousse. Celle-ci a déjà bloqué la route menant à l’école locale. 

AFP

Comment ça s'explique?  

La mousse serait due au déversement de détergents résidentiels et de déchets sans traitement qui ont pollué la rivière, selon une autorité environnementale de la région. Elle serait riche en produits chimiques. 

AFP

Le phénomène survient depuis plusieurs années, mais il est particulièrement problématique durant la saison des pluies, comme c’est le cas en ce moment. 

Sur Twitter, la mairie de Mosquera a affirmé que des plantes dans la rivière empêchaient l’eau de circuler normalement.  

AFP

• À lire aussi: «Sauver la planète, c’est un luxe»: la fausse viande coûte plus cher que la vraie

Des problèmes pour la santé   

En conséquence, les autorités ont prévenu les résidents du secteur de ne pas trop s’approcher de la mousse parce qu’elle peut causer des problèmes respiratoires et des irritations de la peau.  

AFP

«C’est important que les enfants restent loin parce qu’on ne sait pas exactement de quoi [la mousse] est formée», a dit Edwin García, un représentant environnemental du gouvernement colombien, à une radio locale.  

La ville de Mosquera travaille à la décontamination de la rivière depuis 2020, affirme-t-il. «Nous allons suivre et nettoyer la rivière entière afin de prévenir que la mousse continue de s’accumuler», a assuré le politicien colombien.