Une ancienne star du porno demande à Elon Musk de bannir la pornographie sur Twitter | 24 heures
/sdc

Une ancienne star du porno demande à Elon Musk de bannir la pornographie sur Twitter

Image principale de l'article Elle demande à Musk de bannir la porno sur Twitter
Capture d'écran / YouTube + Instagram Lisa Ann

Une actrice ayant autrefois oeuvré dans l’industrie de la porno implore l’homme le plus riche du monde de cesser une pratique un peu trop fréquente à son goût.

DIVULGÂCHEUR: il y a de la porno sur Twitter. Beaucoup de porno. Et très facilement accessible, à part de ça.

• À lire aussi: Elon Musk enflamme Twitter avec un gazouillis impliquant de la cocaïne

On ne va pas vous dire comment faire pour y accéder, mais mettons que ça ne prend pas la tête à Papineau.

Lisa Ann, une actrice porno ayant quitté l’industrie en 2014, trouve cela inapproprié et elle met maintenant au défi Elon Musk de bannir la porno sur le réseau social qu’il vient d’acquérir ou, du moins, de trouver un moyen d’imposer des restrictions d’âge afin le contenu «pour adultes» ne puisse être consulté par des mineurs.


Celle qui anime maintenant un balado nommé Dudes Do Better a abordé le sujet dans un récent épisode en affirmant: «Mon dédain pour la porno sur les réseaux sociaux n'a rien à voir avec la porno, à part le fait que vous la partagiez sur des plateformes qui n'ont pas de limite d'âge».

• À lire aussi: Jeff Fillion voudrait qu’Elon Musk achète tous les médias québécois, mais il y a un petit problème

«Twitter est le plus grand distributeur de contenus illégaux aux mineurs dans le monde, ce que j'espère vraiment qu'Elon Musk constatera et dira "nous ne faisons plus ça", et si nous le faisons, vous devrez entrer votre date d’anniversaire, il y aura une demande d'identification, il y aura des niveaux dans cette m*rde, c'est ce que j'espère», a-t-elle ajouté.

Elon Musk n’a pas réagi publiquement à cette requête.

• À lire aussi: Elon Musk se moque de la bédaine de Bill Gates sur Twitter

Il y a une semaine, il a été annoncé qu’il s’était entendu pour acquérir Twitter en échange de la rondelette somme de 44 milliards et a promis de faire du réseau social à l’oiseau bleu un havre de liberté d’expression.

Il n’a toutefois pas abordé spécifiquement le problème de la prolifération du contenu pour adultes sur son nouveau jouet.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet