Un avion fictif de Top Gun: Maverick pique la curiosité du gouvernement chinois | 24 heures
/pss

Un avion fictif de Top Gun: Maverick pique la curiosité du gouvernement chinois

Tom Cruise dans Top Gun: Maverick
Photo courtoisie

Tom Cruise dans Top Gun: Maverick

Top Gun: Maverick attire l’attention des fans de Tom Cruise, des nostalgiques des années 80... et aussi du gouvernement chinois.

• À lire aussi: Après 36 ans, Top Gun obtient une suite et une «évolution», selon Tom Cruise

• À lire aussi: Tom Cruise lance la première projection de Top Gun: Maverick en équilibre sur un avion en vol

Selon le producteur Jerry Bruckheimer, le Darkstar, un avion hypersonique fictif fabriqué tout spécialement pour le long-métrage, aurait été observé de l’espace par la Chine, qui croyait visiblement avoir affaire à un nouveau chasseur américain.

«La marine [américaine] nous a dit qu’un satellite chinois s’était retourné et dirigé vers un nouvel endroit pour photographier l’avion. Ils pensaient qu’il était réel. Il a l’air réaliste à ce point», a raconté Bruckheimer à Sandboxx, plus tôt cette semaine.

Si cela prouve une chose (à nouveau), c’est que l’équipe de Top Gun: Maverick n’y est pas allé avec le dos de la cuillère afin que le film, réalisé par Joe Kosinski, soit le plus près possible de la réalité. Au-delà des scènes tournées dans de vrais F-18 en vol et l’entraînement un peu fou qui a précédé pour la distribution, la superproduction a ainsi fait construire un modèle grandeur nature du Darkstar.

Celui-ci a été élaboré en collaboration avec Skunk Works, une division du fabricant d’avions de combat américain Lockheed Martin.

«Nous l’avons construit en format réel en collaboration avec eux. Mais la raison pourquoi il a l’air si vrai, c’est que ce sont les ingénieurs de Skunk Works qui nous ont aidés à le designer. Donc, ce sont les mêmes personnes qui travaillent sur de vrais avions qui nous ont aidés à créer le Darkstar pour ce film», a précisé Kosinski.

Et comme le Darkstar allait être stationné à côté de vrais F-18 pendant le tournage, il fallait que le chasseur fictif soit tout de même crédible.

«Il devait avoir l’air aussi vrai que les F-18, P-51 et tout le reste dans le film afin que l’on puisse vous y faire croire. C’est pourquoi nous avons travaillé de près avec [Skunk Works]», a ajouté le réalisateur.

Chose certaine, si le gouvernement chinois y croit, on risque d’être convaincu nous aussi...

Top Gun: Maverick, qui paraîtra en salle le 27 mai, mettra notamment en vedette Tom Cruise, Miles Teller, Jennifer Connelly, Jon Hamm et Val Kilmer.


AUSSI SUR PÈSE SUR START

s

s

Sur le même sujet