Débat sur l’avortement: Wordle suscite la controverse avec le mot «fœtus» | 24 heures
/bref

Débat sur l’avortement: Wordle suscite la controverse avec le mot «fœtus»

Image principale de l'article Wordle fait scandale avec le mot «fœtus»
AFP

«Fœtus»: c’est le mot que certains adeptes du jeu populaire Wordle devaient trouver ce matin. Alors qu’un débat sur l’avortement fait rage aux États-Unis, le New York Times, à qui appartient le jeu, a dû s’excuser pour cette «coïncidence».

• À lire aussi: Qu’est-ce que Wordle, le jeu de l’heure qui a (peut-être) sauvé la vie à une octogénaire?

• À lire aussi: Qui est Lauren Handy, la militante pro-vie chez qui 5 fœtus humains ont été retrouvés?

• À lire aussi: Voici pourquoi l’illustration d’un fœtus noir fait autant jaser partout dans le monde

Sur son site web, le New York Times a affirmé que le choix du mot, «qui semble étroitement lié à un événement d’actualité majeur récent», était «involontaire» et qu'il s'agissait d'«une coïncidence».

Toujours selon le quotidien, les réponses que les joueurs doivent trouver chaque jour ont été écrites et programmées à une date précise il y a plus d’un an. Le média ajoute qu'en raison de la technologie utilisée pour Wordle, il est difficile de changer un mot qui a été programmé dans le jeu. 

«Lorsque nous avons découvert la semaine dernière que [fœtus] serait présenté aujourd’hui, nous l’avons remplacé par un autre mot pour le plus d’utilisateurs possible», écrit le journal, tout en ajoutant souhaiter que «Wordle reste à part de l’actualité». 

Pourquoi le tollé? 

Le fait est que cette réponse arrive à un bien mauvais moment. 

La semaine dernière, on apprenait que la Cour suprême des États-Unis s'apprêterait à renverser l’arrêt Roe v. Wade, qui garantit depuis près d'un demi-siècle l’accès à l’avortement sur le territoire américain. 

AFP

Roe v. Wade est une décision historique rendue par la Cour suprême en janvier 1973, en faveur de Jane Roe. Grâce à cet arrêt, le droit constitutionnel à l’interruption de grossesse est garanti à toutes les Américaines vivant aux États-Unis. 

Pas le premier changement de mot  

Pour une coquette somme dans les sept chiffres, le New York Times a mis la main sur le jeu populaire Wordle en janvier dernier. Il a depuis été ajouté à sa section de jeux. 

• À lire aussi: Wordle: le New York Times rachète le jeu de mots en ligne ultra-populaire

Ce n’est pas la première fois que le New York Times doit se mêler du choix des mots à deviner. Depuis le rachat du jeu, les mots «slave» (esclave), «lynch» (l’action de tuer en lançant des pierres) et «wench» (un terme péjoratif pour désigner notamment une femme) ont été retirés.  

Avec les informations de The Guardian et Anne-Sophie Poiré