Laissez Britney Spears partager des photos d'elle nue: elle en a le droit et ça ne vous regarde pas | 24 heures
/panorama

Laissez Britney Spears partager des photos d'elle nue: elle en a le droit et ça ne vous regarde pas

Image principale de l'article Laissez Britney partager des photos d'elle nue!
AFP

Britney Spears publie régulièrement des photos d’elle toute nue sur Instagram et la planète entière semble avoir son mot à dire là-dessus. Mais si la pop star – ou n’importe quelle femme – a envie de publier des photos de ce type, ça ne vous regarde pas.  

• À lire aussi: Kim Kardashian ne devrait pas se vanter d'avoir perdu 16 lb en 3 semaines

«Elle est accusée de ne pas se comporter avec toute sa tête chaque fois qu’elle fait quelque chose qui n’est pas conforme aux attentes de son entourage et de l’opinion générale», regrette la professeure au Département de sociologie de l’UQAM Stéphanie Pache.  

Selon elle, la chanteuse subit une «double discrimination»: parce qu’elle est une femme et parce qu’elle a déjà souffert de problèmes de santé mentale. Lorsqu’une femme a un comportement «qui n’est pas approuvé», on a tendance à vouloir le justifier, déplore l’experte en études féministes. 

Pour la photographe Cassandra Cacheiro, établir un lien entre les photos que Britney Spears publie et sa santé mentale, c’est faire du slutshaming. On ne sait rien sur sa santé mentale, «peut-être qu’elle a juste envie de se montrer, parce qu’elle se trouve belle et qu’elle a envie de le faire», souligne-t-elle. 

• À lire aussi: Connaissez-vous le racisme sexuel?

Du slustshaming c’est le fait de «critiquer, stigmatiser, culpabiliser ou encore déconsidérer toute femme dont l’attitude, le comportement ou l’aspect physique sont jugés provocants, trop sexuels ou immoraux», selon une définition du Conseil du statut de la femme du Québec.  

Un symbole de liberté  

«Dans son cas, il faut aussi comprendre comment sa vie a changé énormément du jour au lendemain. Elle a envie d’être libre et de se montrer pour qui elle est vraiment. Je trouve ça super beau, quand elle publie des trucs comme ça, moi, je trouve ça magnifique», poursuit Cassandra Cacheiro. 

AFP

Rappelons qu’un tribunal de Los Angeles, l’automne dernier, a libéré la chanteuse de la tutelle de son père, après 13 ans et une longue bataille juridique.  

Que vous les aimiez ou non, les photos que publie la chanteuse sont donc un «symbole très fort et puissant de liberté», souligne la professeure au Département de marketing de l’UQAM Caroline Lacroix. Ces photos représentent, en quelque sorte, la «fin de l’emprise de son père» sur sa vie, ajoute-t-elle.  

Couvrez ce sein que je ne saurais voir  

Mais même en 2022, le corps de la femme dérange. Et c’est encore plus vrai pour une personnalité publique, affirme Caroline Lacroix. 

Elle remarque qu'il y a un malaise autour de la nudité féminine, qui est encore beaucoup associée à la sexualité. 

«On vit dans une société qui sexualise le corps des femmes. Si on tolère que les femmes montrent leur corps dans certains contextes, comme à la maison ou à la plage, ce n’est pas toujours bien perçu sur les réseaux sociaux», soutient Stéphanie Pache.  

• À lire aussi: Le boys' club est encore bien vivant à l'Assemblée nationale

• À lire aussi: Robert Poëti a-t-il fait du sexisme et de l’âgisme?

Quel message pour les femmes?  

D’ailleurs, si les commentaires laissés sous les photos de la pop star peuvent être blessants pour la principale intéressée, ils peuvent aussi avoir un impact sur les femmes qui les lisent, croit Cassandra Cacheiro.  

«C'est plus fort que nous, de transposer ça sur nos expériences personnelles et de commencer à nous poser des questions sur notre propre relation avec notre corps», affirme-t-elle.  

Donc, si une femme veut publier une photo qui la montre en maillot de bain ou dénudée sur les réseaux sociaux, elle devrait pouvoir le faire sans se faire juger. «Elle a le droit et elle devrait être fière de le faire, que son corps rentre dans les normes de ce qu’on voit habituellement ou pas», conclut la photographe. 

Une vidéo qui pourrait vous intéresser:   

s