Il y aura 3 nouveaux Contes pour tous et on capote | 24 heures
/sdc

Il y aura 3 nouveaux Contes pour tous et on capote

Image principale de l'article 3 nouveaux Contes pour tous

La franchise à succès Contes pour tous, qui nous a donné entre autres La guerre des tuques, Bach et Bottine et La grenouille et la baleine, va renaître et on est très excités

• À lire aussi: 12 films québécois qui sont devenus des incontournables du temps des fêtes

• À lire aussi: Ces 14 photos de Vincent Bolduc feront triper les nostalgiques des années 90

Trois nouveaux films seront en effet proposés aux abonnés de la plateforme de Vidéotron Club Illico au cours des cinq prochaines années, en vertu d’une entente avec Les Productions La Fête, l’entreprise fondée par le défunt Rock Demers qui a été rachetée en 2015 par Dominic James. 

Ils seront coproduits avec Antonello Cozzolino, d’Attraction, en collaboration avec Québecor Contenu. C’est TVA Films qui les distribuera.

Rock Demers

Photo d'archives, Sébastien St-Jean

Rock Demers

Le premier long-métrage de la prochaine fournée sera Coco ferme. Selon Dominic James, qui signe aussi le scénario, le film va autant faire rire qu’émouvoir. Il sera tourné cet été en Estrie par le réalisateur Sébastien Gagné. L’équipe est en pleine distribution des rôles, notamment ceux des trois jeunes au cœur des intrigues, des entrepreneurs qui mettent sur pied une ferme de 500 poules pondeuses. Cela implique bien des défis dans un contexte de révolution paysanne et de retour à la terre. «On voit beaucoup de jeunes et je suis agréablement surpris par la diversité dans le lot», a dit à l’Agence QMI le producteur et scénariste Dominic James.

Ce dernier sent toute la responsabilité d’offrir des films à la hauteur de la «marque».

• À lire aussi: [QUIZ de Noël] Connaissez-vous bien «Le sapin a des boules»?

«Ce n’est pas une tâche qu’on prend à la légère, de relancer les Contes pour tous, a-t-il indiqué. On est tous les enfants des Contes pour tous. [...] Les Contes pour tous ont toujours réussi à toucher une corde sensible, humainement parlant. Rock Demers, André Melançon et les autres qui ont travaillé sur la série avaient la même intention de créer des personnages auxquels on pouvait s’identifier, dans des thématiques et des valeurs universelles.»

Les mêmes ingrédients figureront au menu, mais dans une facture résolument moderne, pour que les Québécois se reconnaissent et que les intrigues résonnent également auprès de publics internationaux.

Rock Demers a validé la relance

Dominic James a dit à l’Agence QMI que cette «renaissance» des Contes pour tous, huit ans après le dernier film – La gang des hors-la-loi, sorti en 2014 –, a été suivie de près par Rock Demers jusqu’à son décès en août 2021, à l’âge de 87 ans. M. Demers a été généreux, à titre de mentor, en validant les choix de Dominic James pour assurer la pérennité de la franchise.

Courtoisie

«J’ai repris Les Productions La Fête en 2015 et Rock a toujours été présent. Chaque fois qu’on avait une version d’un projet, il était mon premier lecteur. Avoir des notes de Rock Demers sur un scénario ou sur un synopsis, c’est toujours pertinent. Je conserve ça très précieusement. J'ai eu une relation privilégiée avec lui, il était très au fait des films qu’on va faire.»

Des classiques des Contes pour tous aussi sur Club illico

La magie des Contes pour tous ne s’arrêtera pas aux nouveaux films. Les classiques de la série, qui ont été restaurés grâce au projet Éléphant – mémoire du cinéma québécois, aboutiront eux aussi sur Club illico, dans une section bien à eux. 

Photo courtoisie

Parmi les titres, on retrouvera La guerre des tuques, Opération beurre de pinottes, Bach et Bottine et Les aventuriers du timbre perdu.

À voir aussi sur le Sac de chips:

s

s

s

s

s