Greenwashing: Naturel, à base de plantes, ami de la planète et autres mots dont il faut se méfier | 24 heures
/environment

Greenwashing: Naturel, à base de plantes, ami de la planète et autres mots dont il faut se méfier

Image principale de l'article Des mots dont il faut se méfier
Marilyne Houde

Les as du greenwashing rivalisent d’imagination pour accoler à leurs produits des mots dont la signification est vague et dont l'utilisation n’est pas contrôlée. Lorsque ces mots-valises sont le seul argument de vente d’une entreprise et que ses prétentions ne sont pas vérifiables ni quantifiables, il faut se méfier. Voici une liste (non exhaustive) de ces mots... qui ne veulent rien dire.

• À lire aussi: La vraie solution au greenwashing

Naturel 

Le pétrole aussi, c’est naturel.  

Durable 

5 ans? 10 ans? 100 ans? 

À base de plantes 

Dérivé de sources naturelles 

... et potentiellement modifié chimiquement pour en faire un produit dangereux pour l’environnement et la santé. 

Vert 

C’est juste une couleur.  

Bon pour la planète 

Écologique 

Écoresponsable 

Faites-en la démonstration. 

Biodégradable 

Tout est biodégradable. La question c’est: en combien de temps? 

Recyclable 

Plusieurs emballages portent cette mention alors qu’ils ne sont pas acceptés au bac de récupération. Recyclable ne veut pas dire « vraiment recyclé ». 

Ami de la planète 

Vraiment? Peux-tu me la présenter? 

Sur le même sujet