Il y a une pénurie de moutarde de Dijon en France... et c’est à cause du Canada | 24 heures
/bref

Il y a une pénurie de moutarde de Dijon en France... et c’est à cause du Canada

Image principale de l'article Il y a une pénurie de moutarde de Dijon en France
AFP

L'heure est grave en France: le pays est frappé par une pénurie de moutarde de Dijon. Le Canada, le principal exportateur de graine de moutarde au monde, ne fournit plus à la demande et les changements climatiques seraient en cause.

• À lire aussi: L'hécatombe des abeilles se confirme: «Du jamais-vu dans toute l’histoire du Québec»

• À lire aussi: Des marqueurs clés du changement climatique ont battu de nouveaux records en 2021, selon l’ONU

• À lire aussi: Les aliments sains coûtent plus cher: voici 3 trucs pour économiser sur la bouffe santé 

La moutarde de Dijon est le troisième condiment le plus populaire en France après le sel et le poivre. Mais les Français pourraient devoir s'en passer: les étagères se vident. 

En entrevue avec The Guardian, l’un des plus grands producteurs français de moutarde, Reine de Dijon, pointe les changements climatiques comme principal responsable de ces pénuries. 

AFP

Au Canada, qui fournit 80% de toutes les graines de moutarde que la France importe, il y a d'abord eu le fameux «dôme de chaleur» qui a fait surchauffer les Prairies et l'ouest du pays l'été passé. Le manque de précipitations en Saskatchewan aurait également asséché les récoltes. 

Les pertes économiques des producteurs des Prairies se chiffreraient en milliards de dollars, selon le gouvernement du Canada. En décembre dernier, le ministère de l’Agriculture estimait en effet que la production de graines de moutarde avait chuté de 28% en 2021-2022. 

AFP

Ces difficultés de production ont fait doubler en un an le prix moyen des graines de moutarde canadiennes, qui a atteint un record de 1700$ la tonne.

Et en France?  

En France, la saison n'a guère été mieux. 

En avril 2021, les producteurs de la Bourgogne ont notamment dû affronter des températures sous la barre des zéro degré Celsius. À cause du temps peu clément, moins de la moitié de toute la production de graines de moutarde a pu être récoltée, selon Reine de Dijon. 

La guerre en Ukraine est finalement venue empirer la situation, puisque le pays de Volodymyr Zelensky et la Russie sont également de grands exportateurs de graines de moutarde, dont les prix ont encore explosé. 

− Avec les informations de The Guardian et Le Parisien