Histoire: le mouvement Black Lives Matter en 7 dates | 24 heures
/panorama

Histoire: le mouvement Black Lives Matter en 7 dates

On a beaucoup parlé de Black Lives Matter dans les deux dernières années, mais le mouvement existait bien avant la mort de George Floyd. Voici un retour dans le temps en 7 dates pour mieux le comprendre.

• À lire aussi: BLM au Québec, deux ans après le décès de George Floyd

13 juillet 2013 : naissance d’un mouvement  

Murale en l'honneur de Trayvon Martin, à New York

AFP

Murale en l'honneur de Trayvon Martin, à New York

Responsable de la mort de Trayvon Martin, George Zimmerman est acquitté par la justice américaine. Un an et demi auparavant, ce dernier avait ouvert le feu sur l’adolescent noir de 17 ans, jugeant suspecte sa présence dans la résidence fermée dont il était le surveillant. 

George Zimmerman

AFP

George Zimmerman

L'activiste Alicia Garza écrit le jour même un billet qui se termine par la formule «Black People. I love you. I love us. Our lives matter.» («Personnes noires. Je vous aime. Je nous aime. Nos vies comptent.») L’artiste et militante queer, Patrisse Cullors, partage alors le billet de son amie sur Twitter en y ajoutant le hashtag #BlackLivesMatter.  

17 juillet 2014 : «I can't breathe»  

Des manifestants demandent justice pour Eric Garner, en 2014 à New York

REUTERS

Des manifestants demandent justice pour Eric Garner, en 2014 à New York

Eric Garner, un père de famille new-yorkais, est interpellé dans la rue pour la vente présumée de cigarettes de contrebande. Face à son refus d’obtempérer, l'agent de police Daniel Pantaleo utilise sur Garner, non armé au moment des faits, une technique d'étranglement pourtant interdite. En surpoids et asthmatique, ce dernier crie à plusieurs reprises qu'il n'arrive pas à respirer («I can't breathe»), une phrase qui sera par la suite régulièrement reprise lors des manifestations du mouvement Black Lives Matter. Eric Garner décèdera quelques instants plus tard.  

• À lire aussi: Impact du décès de George Floyd : 3 questions à 3 activistes québécois

9 août 2014 : des émeutes contre l’injustice  

Michael Brown, un Afro-Américain âgé de 18 ans, non armé au moment des faits, est abattu à Ferguson, dans l’État du Missouri, par le policier Darren Wilson. Pour la police, Wilson a agi en état de légitime défense. Selon les témoins, Brown a été abattu alors qu'il avait les mains en l'air.

Plusieurs rassemblements et manifestations ont visé à demander justice pour Michael Brown, comme celui-ci à Ferguson en août 2015.

AFP

Plusieurs rassemblements et manifestations ont visé à demander justice pour Michael Brown, comme celui-ci à Ferguson en août 2015.

L'affaire entraîne des manifestations et des émeutes pendant plusieurs jours.

Des passants tentent d'éteindre une poubelle en feu, quelques mois après le décès de Michael Brown.

AFP

Des passants tentent d'éteindre une poubelle en feu, quelques mois après le décès de Michael Brown.

Leur très forte médiatisation donne corps au mouvement et donne un retentissement au slogan #BlackLivesMatter à travers les États-Unis. 

25 mai 2020 : le décès de George Floyd, capté sur vidéo  

George Floyd meurt lors de son arrestation par quatre policiers à Minneapolis, dans l’État du Minnesota. L'autopsie officielle conclut à un homicide à la suite des manœuvres des policiers pour le maîtriser et le contraindre, le genou du policier Derek Chauvin placé sur le cou de l’homme de 46 ans devenant même l’un des symboles des violences policières visant les Afro-Américians aux États-Unis.

Une murale en l'honneur de George Floyd, à Atlanta, en Géorgie (États-Unis)

AFP

Une murale en l'honneur de George Floyd, à Atlanta, en Géorgie (États-Unis)

Largement partagée sur les réseaux sociaux, la vidéo de cette brutale interpellation suscite l’indignation et conduit à des manifestations et des émeutes contre le racisme et la brutalité policière dans tout le pays, mais aussi dans le monde entier.  

Juin 2020 : des statues prises pour cible  

À la suite de la mort de George Floyd et dans le sillage du mouvement Black Lives Matter, des militants anti-racistes s'en prennent à des statues représentant des figures esclavagistes, colonialistes ou étant liées à des faits ou à des positions racistes. Le mouvement déborde bien au-delà des frontières américaines puisque des statues font aussi l'objet de dégradations à Londres, Turin, Bruxelles ou encore Amsterdam. À Montréal, le monument à la mémoire de l’ancien premier ministre canadien John A. Macdonald, est pris pour cible et enduit de peinture et de graffitis. 

MAXIME DELAND/AGENCE QMI

Quelques mois plus tard, la statue de Macdonald sera carrément tirée par terre et décapitée.

CAMILLE LALANCETTE/24 HEURES/AGENCE QMI

28 janvier 2021  

Le mouvement Black Lives Matter est proposé pour le prix Nobel de la paix pour avoir sensibilisé le public à l'injustice raciale, mais aussi pour la façon dont son appel au changement systémique s'est répandu à travers le monde. Il ne l’emportera finalement pas, mais la nomination reste lourde de sens. 

20 avril 2021 : une condamnation exemplaire?  

Derek Chauvin

AFP

Derek Chauvin

Le policier Derek Chauvin est reconnu coupable des trois chefs d'accusation (meurtre, homicide involontaire et violences volontaires) ayant entraîné la mort de George Floyd. Quelques semaines plus tard, il sera condamné à 22,5 ans de prison. 

À VOIR AUSSI 

s