Réveillé par l’alerte Amber? Voici pourquoi elle a été envoyée en plein milieu de la nuit | 24 heures
/bref

Réveillé par l’alerte Amber? Voici pourquoi elle a été envoyée en plein milieu de la nuit

L’alerte Amber de cette nuit vous a tiré d’un sommeil profond? Eh bien, on vous explique les critères qui justifient la diffusion de cette alerte, même en pleine nuit. 

Dans la nuit de mardi à mercredi, la Sûreté du Québec (SQ) a déclenché une alerte Amber pour retrouver une enfant de 3 ans qui aurait été enlevée par une femme de 21 ans dans le secteur de Saint-Adèle. L’enfant a été retrouvée saine et sauve vers 3h19, soit une vingtaine de minutes après le déclenchement de l’alerte Amber.  

Selon l’enquêteur du SPVQ à la retraite et enquêteur Roger Ferland, cette alerte Amber paraissait justifiée et semble avoir porté ses fruits, puisque l’enfant a été retrouvée rapidement.  

• À lire aussi: L’alerte Amber en pleine nuit divise encore les Québécois et plusieurs sont découragés

Qu’est-ce qui justifie le déclenchement d’une alerte Amber?  

Avant que la police n'en vienne à déclencher une alerte Amber, trois critères doivent être remplis:   

Premièrement: le service de police doit avoir des motifs raisonnables de penser qu’un enfant de moins de 18 ans a été victime d’un enlèvement.  

Deuxièmement: les circonstances qui entourent l’enlèvement doivent faire craindre que l’enfant subisse des lésions corporelles graves ou qu’il soit en danger de mort. 

Troisièmement: le service de police doit avoir suffisamment d’informations descriptives sur un ou plusieurs de ces éléments: l’enfant, le suspect et le moyen de transport utilisé. La police doit croire que la diffusion immédiate de l’alerte peut aider à retrouver l’enfant.  

Source: www.alerteamber.ca