25 ans, décrocheur et plus jeune milliardaire du monde | 24 heures
/portemonnaie

25 ans, décrocheur et plus jeune milliardaire du monde

Image principale de l'article 25 ans, décrocheur et plus jeune milliardaire
Alexandr Wang/Facebook

Alexandr Wang est un jeune décrocheur de l’université du MIT qui a fondé son entreprise d’intelligence artificielle à seulement 19 ans. Six ans plus tard, il est désormais le plus jeune milliardaire du monde et aide plus de 300 compagnies nord-américaines à optimiser leur collecte de données, apprend-on sur le site de nouvelles Forbes.  

• À lire aussi: Victoria Kult, de star du porno à entrepreneure millionnaire

L’entreprise d’Alexandr Wang, Scale AI, est évaluée à plus de 7,3 milliards $ US. Comme il possède 15% de la compagnie, cela ferait de lui le plus jeune milliardaire du monde. 

La technologie développée par Alexandr Wang - à ne pas confondre avec le designer de mode Alexander Wang - permet aux entreprises d’extraire une tonne d’informations brutes pour les analyser très rapidement. Par exemple, Scale AI est utilisée pour analyser les images satellites beaucoup plus rapidement que les humains et ainsi déterminer l'ampleur des dégâts causés par les bombes russes en Ukraine.   

Mais la technologie n’est pas seulement utilisée à des fins militaires. Au total, plus de 300 entreprises dans le monde utilisent ses services. La compagnie possède d’ailleurs un bureau à Montréal et travaille avec plusieurs entreprises québécoises et canadiennes comme Couche-Tard et Bombardier.  

«Notre objectif est de les aider à libérer le potentiel des données et à suralimenter leurs entreprises grâce à l'IA», a précisé Alexandr Wang à Forbes. 

• À lire aussi: Power trip de milliardaire? Tout ce qui pourrait changer sur Twitter avec Elon Musk

De décrocheur scolaire à milliardaire  

Depuis son plus jeune âge, Alexandr Wang est doué en mathématique, ce qui l’a amené à faire des compétitions nationales et à s’inscrire à 19 ans au MIT en «machine learning», l’une des plus prestigieuses universités américaines. Il a alors lancé sa propre compagnie d’intelligence artificielle pour se désennuyer pendant les vacances d’été, et n’est, depuis, jamais retourné en classe.   

Enfant de physiciens, le jeune entrepreneur baigne depuis longtemps dans le domaine de la recherche. Alexandr Wang a grandi dans l’ombre d’un laboratoire national au Mexique, le site ultra-secret où les États-Unis ont développement de sa première bombe atomique. Ses parents travaillaient sur des projets d’armement. 

Le parcours de M. Wang n’est pas sans rappeler celui de Mark Zuckerberg, le PDG de Meta, qui avait aussi abandonné son parcours universitaire à Harvard.