On boit quoi cet été? Voici les tendances boissons 2022 | 24 heures
/lifestyle

On boit quoi cet été? Voici les tendances boissons 2022

Vous vous questionnez à savoir ce qui va remplacer les prêts-à-boire cet été? Cette tendance qui était à son apogée il y a un an est encore populaire, mais quelques autres produits hyper intéressants viennent se joindre à la fête. Tour de piste de ce qui accompagnera vos pique-niques, vos apéros et vos brunchs estivaux à venir.  

• À lire aussi: Pourquoi la White Claw est aussi populaire?

Les boissons aux adaptogènes : le nouveau Kombucha  

Bien que le Kombucha soit toujours aussi désaltérant et délicieux, les nouvelles boissons aux adaptogènes gagnent du terrain cet été. Les adaptogènes sont en fait des plantes et champignons non toxiques, et ceux qui en font la promotion prétendent qu’ils aident l’organisme à combattre le stress et maintenir un bon équilibre. 

Des entreprises québécoises spécialisées en Kombucha embarquent à leur tour dans cette tendance. Gutsy a lancé dernièrement Adapt2, qui serait la première boisson faite de plantes adaptogènes fermentées en Amérique du Nord. Rise Kombucha propose de son côté des thés pétillants qui sont infusés avec des adaptogènes.  

Le Cafélimo du Paquebot : le mélange estival inattendu  

Le fameux mélange café et limonade servi dans les cafés montréalais Paquebot a été «encanneté» en 2021 et il est à prévoir que l’été 2022 sera son moment de gloire. Le cafélimo est une boisson pétillante faite à partir des grains Joyeux Roger de Zab Torréfacteur et de la limonade maison du Paquebot. 

C’est LA canette à apporter pour un après-midi au parc, à la plage ou même en randonnée pour la récompense finale au sommet de la montagne. Il est possible de s’en procurer directement dans les succursales Paquebot, sur cafelimo.com ou dans des dizaines de points de vente à travers la province. Vous n’avez qu’à chercher la canette rose et jaune!  

• À lire aussi: De plus en plus de marques offrent des maillots non genrés

Le bubble tea envahit Montréal : la confirmation d’une tendance  

Illustration Mathieu Potvin

Thés aux perles, boba, zenzou, bubble tea, etc., choisissez l’appellation que vous voulez car cette boisson originaire de Taïwan a la cote à Montréal actuellement. Bien sûr, les Montréalais et Montréalaises pouvaient s’en procurer dans des cafés et comptoirs-bouffe bien avant cet été, mais on remarque une croissance de l’offre sur l’île et aux alentours. 

Dans les derniers mois, de nouveaux établissements spécialisés en thés aux perles ont ouvert leurs portes. Parmi les plus récents et populaires actuellement il y a le Salon de thé Deux Saisons sur le Plateau-Mont-Royal. 

L’endroit qui épate avec son décor en deux dimensions propose plusieurs variations de thés fruités. Un autre comptoir spécialisé en bubble tea à Montréal est Boba Boba. 

Installée depuis l’été 2020 au centre-ville, l’entreprise a ouvert dernièrement une seconde succursale dans Griffintown pour répondre à la demande et s’installe au Marché Atwater pour la belle saison. Les thés Boba Boba sont éclatés, sortent de l’ordinaire... et paraitront très bien sur votre fil Instagram! 

Le cold brew en canettes : le nouveau prêt-à-boire québécois   

L’été dernier, on ne savait plus où donner de la tête en matière de prêts-à-boire alcoolisé. Les distilleries québécoises dévoilaient semaine après semaine nos cocktails préférés déjà mixés dans de jolies canettes aux couleurs estivales. Cet été, c’est au tour des torréfacteurs québécois d’embarquer dans la tendance des prêts-à-boire en proposant leur café infusé à froid (cold brew) en canettes. C’est le cas du populaire torréfacteur montréalais Pista. 

Les consommateurs retrouvent le même bon goût du cold brew offert dans leur Pista de quartier, et sans agents de conservation ni additifs. Le torréfacteur sherbrookois, FARO, qui a maintenant des boutiques à Montréal, Laval et Saint-Bruno, propose également son cold brew en canettes, mais avec une touche chocolatée grâce à son café moka. 

L'entreprise montréalaise Escape Coffee Roasters propose aussi deux saveurs de cafés glacés en canettes qu’ils appellent FlashBrew. Vous pouvez vous procurer tous ces produits dans les succursales des cafés respectifs ou sur les sites web des torréfacteurs.  

• À lire aussi: Les clubs de course convivaux, ça vous tente? En voici 5 à essayer

La piquette québécoise : le «nouveau» vin plus faible en alcool  

Dans le langage populaire, «piquette» signifie un vin de mauvaise qualité. Or, ce mot sert en fait à définir le liquide obtenu en ajoutant de l’eau sur les peaux de raisin déjà pressées. Ce procédé existe depuis des lunes mais il était interdit de produire et vendre de la piquette avant octobre 2021 au Québec. 

La Régie des alcools, des courses et des jeux (RACJ) a enfin revu un règlement désuet qui permet maintenant aux vignerons d’ici de récupérer leur matière première pour produire de la bonne piquette! Plus faible en alcool que le vin issu du premier pressage de raisins, ce produit s’intègre parfaitement dans le cellier des milléniaux qui cherchent à consommer plus intelligemment et avec modération. Le taux d’alcool de la piquette doit être entre 1,5% et 7% selon les exigences de la RACJ. 

Certains sourcillent peut-être actuellement en lisant ce texte car il existait déjà des boissons avec la mention piquette avant octobre 2021 au Québec. C'est vrai. Le vignoble et cidrerie Château de Cartes et la cidrerie Entre Ciel & Terre, entre autres, produisent déjà une variante de la piquette dans laquelle la part d’eau est remplacée par du jus de pomme ou du cidre. Ce produit est excellent et rafraichissant. Toutefois, préparez-vous à voir de la vraie piquette d’ici débarquer sous peu dans les restaurants, sur les tablettes de commerces spécialisés et à la SAQ.  

À VOIR AUSSI   

s