Un débat des chefs exclusif sur la crise climatique réclamé | 24 heures
/environment

Un débat des chefs exclusif sur la crise climatique réclamé

Image principale de l'article Un débat des chefs sur la crise climatique réclamé
PHOTO ADOBE STOCK

Une coalition d’organisations écologistes réclame la tenue d’un débat des chefs portant exclusivement sur les enjeux environnementaux et la crise climatique. 

• À lire aussi: En Finlande, l’objectif climatique le plus ambitieux au monde vient d’être voté

• À lire aussi: GES : Québec manquerait sa cible de réduction

«Vire au vert», une coalition de groupes environnementaux et citoyens, appuie sa revendication sur un récent sondage Léger selon lequel 56 % des Québécois croient en la pertinence d’un tel débat.

Selon le coup de sonde, 73 % des Québécois se disent inquiets de l’impact des changements climatiques sur les fonds publics et leurs finances personnelles, alors que 64 % sont d’avis que les gouvernements n’en font pas assez pour limiter les effets des changements climatiques sur les populations vulnérables.

«La crise climatique porte le risque d’accentuer les inégalités, puisqu’elle a des effets disproportionnés sur certaines populations. Nous estimons que, dans la forme actuelle des débats, le temps alloué et l’approche par bloc thématique sont insuffisants», ont indiqué les groupes environnementaux.

«Le message de la part des Québécois en matière d’environnement, d'adaptation, d'atténuation et de protection de l’environnement est clair: l’inquiétude quant aux conséquences des changements climatiques est palpable et les attentes envers le gouvernement pour qu’il fasse mieux sont élevées», ont-ils plaidé.

Dans ce contexte, un débat des chefs exclusif sur l’environnement et le climat «est nécessaire et essentiel», a-t-on ajouté.