Adepte du libertinage, Lidy Williams mène une double vie | 24 heures
/panorama

Adepte du libertinage, Lidy Williams mène une double vie

s

BILLET – Lidy Williams mène deux vies. D’un côté, elle est une mère de deux enfants, mariée depuis plus de trente ans, qui se dévoue à une carrière typique. De l’autre, elle est guide en libertinage et s’abandonne dans les bras de plusieurs amants. Pour marquer le 9 juin, journée non officielle du sexe, on a organisé un petit entretien avec elle...

• À lire aussi: Le monde libertin a le vent dans les voiles depuis le déconfinement

Rares sont les personnes qui connaissent les deux pans du quotidien de Lidy Williams. 

Bien trop tabou! 

«Le libertinage, c’est s’affranchir des diktats de la société», explique celle qui a tourné le dos à la monogamie dans la cinquantaine.

Elle a hésité longtemps avant de faire le saut vers la sexualité au pluriel. C’est qu’elle craignait que ça n’affaiblisse son couple. Au contraire, Lidy Williams a développé, depuis, une intimité et une confiance encore plus profondes avec son mari. Elle a aussi réalisé à quel point son corps pouvait plaire, elle qui ne se sentait plus désirable depuis un moment. 

En somme, elle a repris les rênes de sa sexualité en découvrant ce qu’elle appelle un beau «terrain de jeu»! (Et, je vous préviens, le récit qu’elle fait de son parcours dans le roman Sexy Lidy libertine a de quoi faire rougir...) 

Des repères pour les débutant.e.s  

Aujourd’hui, Lidy Williams conseille des couples qui se demandent comment naviguer dans le monde du libertinage. Elle les guide vers des ressources, comme le site de rencontre Jalf (pour «Jouer avec le fantasme»), les clubs échangistes et les soirées privées.

Elle peut également les orienter vers des pratiques à adopter pour une exploration saine. «Il faut une bonne communication, poser nos limites et se faire un contrat de couple», selon elle. «Il faut aussi que les deux en aient vraiment envie!» 

Autre information pertinente: il existe un symbole pour se reconnaître entre libertins. Il s’agit de l’ananas à l’envers... Vous ne pensiez pas ça de votre beau-frère au salon à thématique hawaïenne, hein? 

• À lire aussi: Découvrez la signification sexuelle secrète de ces emojis

Un mode de vie sur mesure  

Selon Lidy Williams, on associe à tort les libertins à certains groupes d’âge ou à certaines classes sociales. On trouve en fait parmi eux des individus de tous horizons, toutes allures et toutes générations. Bien que ce ne soit pas pour tout le monde...

«Je sais qu’il y a des gens qui sont très bien dans la monogamie, insiste Lidy Williams. Et c’est tant mieux! Mais pour d’autres, c’est une privation de liberté. Et la liberté, c’est énorme quand on veut grandir...»

À VOIR AUSSI

s