Un policier congédié pour ses tatouages de mauvais goût | 24 heures
/sdc

Un policier congédié pour ses tatouages de mauvais goût

Image principale de l'article Un policier congédié pour ses tatouages
Straight8Stock - stock.adobe.com

La stigmatisation liée aux modifications corporelles est beaucoup moins grande qu’avant.

• À lire aussi: Un gars chaud se stationne dans le vide, débarque de son char et tombe dans le néant

• À lire aussi: «Les risées de TikTok»: un groupe Facebook controversé est fortement dénoncé

Si avant, les seules personnes tatouées étaient les marins et les soldats, aujourd’hui, on peut voir de l’encre sur la peau de gens dans tous les domaines.

Même le premier ministre du Canada est tatoué!

Cependant, certaines institutions s’y opposent toujours.

Eric Weyda, un policier de Cincinnati, a perdu son emploi en avril dernier en raison de ses tatouages.

Le département de police de la ville interdit à ses employés d’avoir des tatouages visibles «sur le visage, le cou, la tête et les mains».

Déjà là, il a enfreint les règles. Mais le tatouage en soi n’a sûrement pas aidé la cause.

En décembre dernier, Weyda s’est fait dessiner le mot «pure» sur les jointures de sa main droite et «evil» sur les jointures de sa main gauche.

Pure Evil.

Après que ses employeurs se soient aperçus de son changement d’apparence, ils l’ont transféré de département pour qu’il n’ait plus de contact avec le public, avant de le congédier quatre mois plus tard.

Selon un représentant de la police de Cincinnati, «le tatouage ne reflète pas l’image neutre et professionnelle de l’institution et pourrait nuire à la confiance du public».

Lors d’une audience disciplinaire, l’agent déchu a essayé de se justifier en disant que les mots avaient une signification spéciale pour lui.

Ça n’a pas été assez pour garder son emploi.

On lui a donné l’option de faire retirer les tatouages, mais il a dit que ça coûterait trop cher.

On peut s’entendre que «Pure Evil» est la dernière chose qu’on veut voir quand on se fait arrêter par les forces de l’ordre...

Aussi sur le Sac de chips:

s

s

s

Sur le même sujet