Nunavik : un feu de forêt gros comme 9 fois Montréal | 24 heures
/bref

Nunavik : un feu de forêt gros comme 9 fois Montréal

Un territoire grand comme neuf fois l’île de Montréal était en feu au Nunavik, samedi matin, tandis qu’un autre incendie a donné lieu à un avertissement de fumée la veille dans un village de la baie d’Ungava. 

• À lire aussi: Les États-Unis aux prises avec une sécheresse sans précédent

L’incendie aurait débuté dimanche passé dans le nord du Québec, selon la porte-parole de Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) Mélanie Morin.

Capture d'écran SOPFEU

Aucune intervention n’est prévue pour éteindre le brasier, suivi uniquement grâce à des données satellite. «Il ne menace pas de vie humaine ou d'habitations», a précisé Mme Morin.

Ce type d’incendie ne serait pas anormal pour la saison, la neige ayant fondu ces dernières semaines. Le sol sec crée un terrain propice aux feux.

Le second feu, bien plus petit, fait seulement 113 hectares, mais a donné lieu à un avertissement de fumée vendredi étant donné sa proximité avec Kangiqsualujjuaq, un village de moins de 1000 habitants dans la baie d’Ungava.

Pour l’instant, la SOPFEU ne s'inquiète pas particulièrement pour cet été, notamment à cause des pluies du début de mois qui ont «rééquilibré les statistiques», a mentionné Mme Morin.

La saison de la SOPFEU avait commencé en grande pompe avec de multiples feux de broussailles dans le sud du Québec, mais ceux-ci ont été plutôt limités. À ce jour, 258 incendies ont ravagé 208 hectares dans le sud de la province, soit bien moins que la moyenne sur 10 ans, qui est de 4910 hectares ravagés par 222 feux en date du 11 juin.

À VOIR AUSSI

s