Elle recevra 5,2 M$ d'un assureur après avoir contracté une ITSS dans une voiture | 24 heures
/bref

Elle recevra 5,2 M$ d'un assureur après avoir contracté une ITSS dans une voiture

Image principale de l'article Elle réclame 5,2 M$ à un assureur pour une ITSS
Capture d'écran | YouTube

Une Américaine devrait recevoir 5,2 M$ en dédommagement du géant de l’assurance Geico après avoir contracté le virus du papillome humain (VPH) lors d'une partie de jambes en l'air dans une voiture.

• À lire aussi: Le procès Depp/ Heard «décourageant» pour les victimes de violence conjugale

• À lire aussi: Pourquoi les Américains tiennent tant au deuxième amendement... et à leurs fusils

La femme, identifiée comme «M.O.» dans les documents de cour, affirme qu’elle a été infectée en novembre 2017 lors de rapports sexuels avec le conducteur d’une Hyundai Genesis 2014, assuré par Geico. Elle accuse l’homme, identifié comme «M.B.», d’avoir été négligent, car il se savait infecté. 

Poursuite contre l'assureur     

Après avoir contracté le VPH, M.O. a décidé de poursuivre son partenaire sexuel de l'époque, mais aussi la compagnie d’assurance de ce dernier pour un million de dollars.  

Elle soutient que Geico devrait couvrir «les blessures et les pertes» causées par le VPH qu’elle a contracté à bord du véhicule assuré par la compagnie. Elle souhaite que l’assureur la dédommage pour les «souffrances physiques et mentales» subies, ainsi que les frais médicaux liés à l’ITSS. 

Après que Geico eut rejeté la demande, M.O. s’est tournée vers les tribunaux qui ont penché en sa faveur. La Cour d’appel du Missouri aux États-Unis a ordonné à Geico de lui verser 5,2 M$. 

Les avocats de Geico soutiennent que les dommages subis par M.O. n'ont aucun lien avec l'entretien ou l'utilisation de Genesis qui sont couverts par la police d'assurance. Ils ajoutent que les souffrances subies ont été provoquées par «son incapacité à prévenir la transmission d’ITSS» lors des relations sexuelles avec une personne porteuse du VPH.

À la suite de la décision, Geico a soutenu ne pas avoir eu la chance de se défendre, ce que la Cour d’appel du Missouri a réfuté. 

• À lire aussi: Messieurs, voici pourquoi le droit à l’avortement vous concerne aussi

De vives réactions      

La nouvelle de cette décision judiciaire a beaucoup fait jaser sur les réseaux sociaux. 

«Les demandes d’indemnisation saugrenues de ce type sont en grande partie la raison pour laquelle les assurances automobiles coûtent si cher», a notamment réagi le multimilliardaire Elon Musk sur Twitter.

Le VPH, responsable du cancer du col de l’utérus, est l’une des maladies sexuellement transmissibles les plus communes aux États-Unis. Il existe un vaccin pour le prévenir.

Avec les informations de The Guardian et de l'AFP