Lightyear: un film humble et accrocheur jusqu’à la fin [CRITIQUE] | 24 heures
/pss

Lightyear: un film humble et accrocheur jusqu’à la fin [CRITIQUE]

Image principale de l'article Un film humble et accrocheur jusqu’à la fin
PIXAR

Pèse sur start a eu l'occasion de visionner Lightyear, le nouveau film d’animation de Disney et Pixar qui ouvre le bal des gros films d'été avec de l’action et de l'humilité au mètre cube.  

• À lire aussi: Ms. Marvel: colorée et authentique, qui va plus loin que la simple représentation [PREMIÈRES IMPRESSIONS]

• À lire aussi: Star Wars: dans quel ordre regarder les films et séries? [GUIDE]

Lightyear est le film du héros qui a inspiré le fameux jouet de Buzz Lightyear, le Space Ranger qu’Andy reçoit en cadeau dans le premier Toy Story. 

On suit Buzz qui, à la suite d'une fausse manœuvre, se retrouve coincé sur une planète hostile aux côtés de sa commandante et de leur équipage. Il n’a qu’un but: réussir sa mission, qui est de trouver un moyen de rentrer chez lui. Pour ce faire, il devra s’associer à un groupe de recrues et à son compagnon robot félin Sox, tout en évitant de tomber dans les griffes de Zurg. 

Une histoire humble et captivante   

Digne des films de Pixar, Lightyear ne fait pas exception et présente une aventure tout à fait rocambolesque, avec des notes d’humilité et des leçons sur la vie pour les tout-petits. 

L’histoire en soi est simple, mais les personnages entourant le Capitaine Buzz Lightyear sont mémorables et ajoutent une couche d’humilité et de profondeur à ce film d'animation de science-fiction. On passera par toute une gamme d’émotions: de la tristesse à la joie, en passant par la surprise et les rires inattendus.

Un personnage vole toutefois la vedette, et ce n’est pas étonnant que cette victoire revienne à nul autre que Sox, le chat robot qui accompagne Buzz tout au long de son périple. Si Sox est en scène, on sait qu’on va sourire et rire. L’humour du personnage allège énormément le film, nous aidant à souffler un peu entre les multiples scènes d’action.

Les enfants seront charmés par l’aventure de Buzz Lightyear et n'en décrocheront pas une seconde. L’action est toujours au rendez-vous, du début à la fin, et l’histoire présente une twist qu’on ne voit absolument pas venir. 

La tradition veut que les films de Pixar aient toujours des clins d’œil pour les parents, et Lightyear ne fait pas exception à la règle. Les références à la culture populaire feront certainement sourire les adultes qui iront voir le film accompagnés des petits ou même entre amis. 

On attend ou on va le voir au cinéma?   

La signature visuelle de Pixar et la musique épique de Michael Giacchino font de Lightyear un incontournable du grand écran. Les prises de vue sont à couper le souffle et elles montrent à quel point le studio a évolué depuis la sortie de Toy Story, en 1995. 

Lightyear est juste assez long pour ne pas sortir du cinéma essoufflé et pour garder les enfants captivés tout au long du film. C’est un film sympathique qu’on accueille à bras ouverts, qui mettra du soleil dans notre journée et qui fera rêver les enfants, comme il a fait rêver Andy à l’époque. Il ne fait aucun doute que Lightyear est le film de Disney parfait pour commencer la saison des films d’été en beauté.

Lightyear arrive en salle dès le 17 juin.


AUSSI SUR PÈSE SUR START   

s

s

s