Les hommes trans responsables d’une pénurie de tampons, selon une élue républicaine | 24 heures
/bref

Les hommes trans responsables d’une pénurie de tampons, selon une élue républicaine

Image principale de l'article Pénurie de tampons: les hommes trans responsables?
AFP

L'élue républicaine Marjorie Taylor Greene reproche aux hommes trans d'être responsables d'une pénurie de tampons aux États-Unis.

• À lire aussi: Une élue républicaine confond une délicieuse soupe froide espagnole et la police secrète nazie

• À lire aussi: Twitter ferme le compte d'une élue américaine antivaccin

• À lire aussi: Qui est Marjorie Taylor Greene, l’élue conspirationniste pro-Trump?

Tout a commencé le 13 juin dernier, lorsque le média américain NPR a rapporté que «les personnes qui ont leurs règles» avaient du mal à se procurer des produits menstruels. 

Cette phrase n'a pas plu à la représentante de la Géorgie, surnommée MTG, qui a réagi sur son compte Twitter.

«“Les gens qui ont leurs règles” ne trouvent pas de tampons. Quelqu’un a-t-il vérifié les entrepôts à la frontière où les préparations pour bébé sont stockées sur des étagères qui vont du sol jusqu’au plafond? Ou peut-être dans les toilettes pour hommes? Apparemment, il y en a», a-t-elle écrit. 

La même journée, Taylor Greene écrivait en réponse à un reportage sur la pénurie de tampons que «la guerre des démocrates envers les femmes» continuait.

 

Pourquoi y a-t-il une pénurie de tampons?  

Comme pour plusieurs autres produits, la pénurie de tampons est causée par des problèmes concernant les chaînes d'approvisionnement mondiales et l'augmentation du coût de certains matériaux nécessaires à leur fabrication, soutient NPR.

AFP

En entrevue avec la BBC, Procter & Gamble (qui produit les tampons de marque Tampax) a affirmé que l’entreprise tentait d'augmenter la production pour mettre fin à la pénurie qu'elle a qualifiée de «temporaire». 

Pour expliquer les retards de production, Edgewell, qui produit les tampons Playtex, évoque pour sa part un manque de main-d’œuvre, provoqué par des vagues d’infections liées au variant Omicron dans ses usines américaines et canadiennes à la fin de 2021 et au début de 2022. La situation devrait revenir à la normale «au cours des prochaines semaines», a-t-on indiqué au média britannique. 

MTG et les communautés LGBTQ+  

Ce n'est pas la première fois que Marjorie Taylor Greene s'en prend à la communauté LGBTQ+.

Encore hier, MTG affirmait qu’elle comptait proposer une loi pour interdire aux enfants d’assister à des spectacles de drag queen.

En février dernier, elle mentionnait au micro du conspirationniste Alex John que la violence envers les personnes trans était une bonne manière de s’opposer «à ce genre de choses».

Une vidéo qui pourrait aussi vous intéresser:   

s