Trois choses qui ont mené à la chute spectaculaire des cryptomonnaies | 24 heures
/portemonnaie

Trois choses qui ont mené à la chute spectaculaire des cryptomonnaies

Le marché des cryptomonnaies a atteint lundi son niveau le plus bas en un an et demi, passant brièvement sous le cap symbolique de 1 000 milliards de dollars. Bien qu’il soit difficile d’isoler toutes les variables précises ayant mené à ce déclin, un expert rencontré par Porte-Monnaie estime que trois raisons y ont grandement contribué.

• À lire aussi: Le bitcoin plonge à son plus bas depuis fin 2020

1 - La baisse généralisée des marchés... et l’inflation

Il n’y a pas que les cryptomonnaies qui sont en baisse en ce moment : l’ensemble des actifs financiers connait une période difficile. Cette chute des actions et des obligations est notamment due à une hausse des taux d’intérêt. En effet, la Réserve fédérale américaine (Fed), à l’instar d’autres banques centrales, a haussé en mai ses taux directeurs afin de lutter contre l’inflation.

Le président et gestionnaire de portefeuille de la firme de gestion Rivemont, Martin Lalonde, explique que «la hausse des taux d’intérêts prévue par la Fed et les banques centrales fait en sorte qu’il y a moins de liquidité dans le marché et ça affecte tout ce qui a une valeur, ce qui est échangé, donc tous les actifs sont en baisse en ce moment». 

2 - La volatilité intrinsèque des cryptomonnaies

Si l’ensemble des titres connaît une baisse, pourquoi celle des cryptomonnaies est plus marquée? La volatilité est dans la nature-même de ces titres numériques qui ont l'habitude de connaître des fluctuations plus importantes. «Quand ça va bien, ça va très très bien et quand ça va mal, ça va très très mal», résume Martin Lalonde. 

«C’est comme des actions fois mille si on peut dire. Ça fait partie de la beauté de cette classe d’actifs parce que les gains potentiels à long terme sont vraiment incroyables. Mais, ça veut dire aussi que le risque est très grand. En finance, il y a tout le temps une relation entre le risque et le rendement espéré : dans le cas des cryptomonnaies, le rendement espéré est très grand et le risque est très grand aussi», ajoute-t-il. 

3 - Deux échecs majeurs

Deux événements récents ont également contribué au plongeon spectaculaire de la crypto. La plateforme de placements en cryptomonnaies Celsius, qui gérait des actifs atteignant 12 milliards de dollars, a annoncé lundi suspendre les retraits de ses usagers en raison des «conditions extrêmes» de marché. Selon son site internet, l’entreprise proposait notamment à ses utilisateurs de placer leurs cryptoactifs «historiques», comme le Bitcoin et l’Ethereum, pour investir dans de nouvelles cryptomonnaies.

Par ailleurs, le Terra, une cryptomonnaie dont le prix était censé être fixé au cours du dollar, s’était écroulé au début du mois de mai, provoquant l’inquiétude des investisseurs. «C’est un gros projet de plusieurs milliards qui a été un échec, les investisseurs ont tout perdu leur argent», résume M. Lalonde. 

• À lire aussi: Faut-il être un psychopathe pour investir dans les cryptos?

Entre confiance et prudence   

Malgré tout, Martin Lalonde demeure confiant envers la cryptomonnaie. « Si quelqu’un a un horizon de 3, 5 ou 10 ans, il n’y a pas beaucoup d’autres classes d’actifs qui ont le potentiel d’offrir le rendement que les cryptomonnaies offrent.»

Il rappelle toutefois que les cryptoactifs ne devrait pas prendre trop de place dans un portefeuille d’investissement. «Évidemment, je ne dis pas à tout le monde de mettre tous leurs œufs dans le même panier. Je pense qu’une allocation d’actifs de 5 à 10% d’un portefeuille dans les cryptos, ça a du sens. Il faut que ce soit assez pour faire bouger l’aiguille, mais pas assez pour que la personne mette en danger son patrimoine. Mais moi je pense que c’est encore un endroit hyper intéressant pour investir.»

- Avec l’AFP