Une élue croit que les personnes trans sont responsables de la pénurie de tampons | 24 heures
/sdc

Une élue croit que les personnes trans sont responsables de la pénurie de tampons

Image principale de l'article Elle accuse les personnes trans
AFP

Parmi les figures polarisantes actives en politique américaine, peu soulèvent autant les passions que la très problématique élue républicaine Marjorie Taylor Green.

• À lire aussi: Kim Kardashian aurait ruiné la robe mythique de Marilyn Monroe

• À lire aussi: Sami Sheen, 18 ans, s’ouvre un OnlyFans et son père Charlie est en beau fusil contre sa mère Denise Richards

Adepte des théories du complot, la représentante du 14e district de la Géorgie a fait couler beaucoup d’encre avec ses opinions que certains qualifient de «coucou banane».

Récemment, MTG (à ne pas confondre avec le chanteur Machine Gun Kelly) a commenté la pénurie de tampons qui affecte les Américains en ce moment.

Dans un tweet daté du 13 juin, la femme de 48 ans a critiqué NPR pour avoir utilisé l’appellation «people who menstruate» dans un article traitant de la pénurie.

Elle avance ensuite que les tampons sont peut-être cachés dans un entrepôt où elle croit que le gouvernement cache du lait maternel artificiel.

«Ou peut-être dans les salles de bain des hommes? Apparemment, ils sont disponibles là.»

Celle qui a déjà affirmé qu’elle aimerait voir son mari battre violemment une femme trans insinue ici que les hommes trans seraient en partie responsables de la pénurie.

Évidemment, cela n’a pas de sens, considérant que si les personnes trans n’avaient pas fait leur transition, elles auraient leurs menstruations quand même, donc le nombre de personnes ayant besoin de produits hygiéniques reste le même.

La vraie raison de la pénurie est plutôt une faille dans la chaîne d'approvisionnement, ainsi que le prix à la hausse des matériaux.

Pas les personnes trans.

Aussi sur le Sac de chips:  

s

s

s

Sur le même sujet