Il n’y a pas qu’à l’aéroport de Montréal que ça va mal, à Londres aussi | 24 heures
/bref

Il n’y a pas qu’à l’aéroport de Montréal que ça va mal, à Londres aussi

Image principale de l'article Il n’y a pas qu’à YUL que ça va mal
PHOTO Stuart Dempster via Twitter

Non, il n’y a pas qu’à l’aéroport de Montréal que les voyageurs ont du mal à retrouver leurs bagages. Le week-end dernier, le plancher d'un terminal de l’aérogare Heathrow de Londres était enseveli sous une tonne de valises et de sacs. 

• À lire aussi: Les «chips» vont-elles dans le sandwich ou à côté? Une ville d’Angleterre met fin au débat

• À lire aussi: Crise des passeports, aéroports au ralenti: 3 choses à savoir avant de prendre l'avion

Des voyageurs arrivant à Londres ont dû repartir bredouilles de l'aéroport, qui leur a annoncé qu'ils risquaient de ne pas pouvoir récupérer leurs bagages avant deux jours. Certains passagers ont fait part du chaos sur les réseaux sociaux. 

Alors que le tourisme reprend de plus belle après plus de deux ans de pandémie, les aéroports britanniques font face à une pénurie de main-d’œuvre sans précédent, qui a même forcé l’annulation de centaines de vols.

Et comme si ce n'était pas assez, l'aéroport Heathrow a éprouvé des problèmes avec son système de bagages. Heureusement, le problème aurait été résolu, selon la porte-parole de l'établissement. 

«Nous travaillons en étroite collaboration avec les compagnies aériennes pour redonner les valises aux passagers le plus rapidement possible», a-t-elle dit à la BBC.

• À lire aussi: Des valises avec 30 000$ d’équipement abandonnées sans surveillance par Air Canada

Cette histoire n'est pas sans rappeler la situation chaotique à l’aéroport Montréal-Trudeau. Un voyageur, Spencer Chumbley, a raconté au 24 heures avoir retrouvé ses bagages, qui contenaient 30 000$ d’équipement, abandonnés (sans surveillance) dans la zone des arrivées de l'aéroport, plusieurs heures après son retour. 

Avec les informations de The Guardian

Une vidéo qui pourrait aussi vous intéresser:   

s