Montréal parmi les meilleures villes cyclables en Amérique du Nord | 24 heures
/bref

Montréal parmi les meilleures villes cyclables en Amérique du Nord

Image principale de l'article Montréal parmi les meilleures villes cyclables
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Montréal se classe parmi les meilleures villes cyclables en Amérique du Nord, selon le classement 2022 de PeopleForBikes. La métropole arrive au huitième rang, toutes villes confondues.

• À lire aussi: À la rencontre des cyclistes du Tour de l'Île de Montréal

• À lire aussi: Le nouveau combat de l'ex-cycliste Geneviève Jeanson

Pour réaliser le classement, PeopleForBikes a évalué 1105 villes de différentes tailles aux États-Unis et au Canada. Des critères comme l'accessibilité au réseau cyclable et le degré de stress que pourraient ressentir les cyclistes lorsqu'ils circulent dans la ville (par exemple, s'ils peuvent emprunter des pistes réservées plutôt que de rouler à des endroits peu sécuritaires) ont été pris en compte.

Parmi les 46 villes canadiennes qui figurent dans ce palmarès annuel, sept se trouvent au Québec, soit Montréal (8e) Gatineau (9e), Québec (31e), Laval (47e), Longueuil (49e), Repentigny (122e) et Sherbrooke (508e).

Un classement «encourageant»  

Le fait que Montréal se retrouve parmi les meilleures villes en Amérique du Nord pour les cyclistes est une excellente nouvelle, selon Vélo Québec.

Pour le président-directeur général de l’organisme, Jean-François Rheault, les quatre dernières décennies de travail pour développer le réseau cyclable dans la métropole porte ses fruits. Par exemple, il y a eu l'aménagement de la piste sur la rue Rachel dans les années 80 et l'inauguration du Réseau express vélo (REV) sur la rue Saint-Denis, en 2020. 

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

«À Montréal, il y a 2,5% d’espace dédié aux vélos. Ça reste limité, mais Montréal se démarque et fait partie des chefs de file en Amérique du Nord», se réjouit M. Rheault. 

Selon lui, la métropole peut aller plus loin en faire encore davantage plus pour faire plus de place aux cyclistes. «Pour moi, de voir ce classement-là, je trouve ça encourageant et ça donne envie de continuer le travail pour améliorer le développement du réseau cyclable», insiste-t-il. 

Une vidéo qui pourrait aussi vous intéresser:   

s