Mort de Karim Ouellet: la méthamphétamine et le diabète en cause | 24 heures
/bref

Mort de Karim Ouellet: la méthamphétamine et le diabète en cause

Image principale de l'article Karim Ouellet: la drogue et le diabète en cause
Photo d'archives

Atteint de diabète de type 1, le chanteur Karim Ouellet est décédé après plusieurs hospitalisations et un refus de traitement de sa maladie, et après avoir consommé de la méthamphétamine. 

Retrouvé sans vie et en état de momification dans son studio de la basse-ville de Québec le 17 janvier dernier, l'artiste serait décédé vers le 15 novembre, soit près de deux mois avant, selon le rapport de la coroner Sophie Régnière. 

Le chanteur aurait été retrouvé inconscient le 31 octobre 2021 et admis à l’urgence avec «une hypoglycémie sévère et en état d’intoxication», mentionne le rapport de la coroner. Il aurait toutefois signé un refus de traitement et aurait quitté le jour même.   

• À lire aussi: Ces substances qui se retrouvent dans la drogue à votre insu

Dans son studio, un sachet de cocaïne a été trouvé près de lui, mais il a été impossible de savoir s’il en avait consommé en raison de l’état de la dépouille. Par contre, la présence de méthamphétamine a été constatée dans les échantillons sanguins.

«M. Ouellet est décédé d’une acidocétose diabétique dans un contexte de consommation de méthamphétamine», conclut la coroner.

Hospitalisé pendant la pandémie     

La coroner a analysé le dossier médical du chanteur de 37 ans de l’Institut universitaire en santé mentale de Québec. 

• À lire aussi: Une jeune Sherbrookoise combat son anxiété sociale sur TikTok

Le chanteur avait été hospitalisé à l’âge de 17 ans, parce qu’il refusait de prendre son insuline. En 2019, il a développé une dépendance à la cocaïne.  

Son état s’est manifestement détérioré à partir de mai 2020. Il a été hospitalisé à deux reprises, toujours pour une acidocétose diabétique. «Il n’a jamais été en mesure d’expliquer au médecin les raisons pour lesquelles il avait cessé de s’occuper de son diabète», indique la coroner.  

Karim Ouellet avait indiqué qu’il ne prenait plus son insuline depuis mars 2020. «Toutefois, la réalité est beaucoup plus sombre», affirme la coroner. Selon son enquête, il ne prenait plus d’insuline depuis près d’un an. 

SI VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE            

Ligne québécoise de prévention du suicide   

www.aqps.info 

• 1 866 APPELLE (277-3553)    

Jeunesse, J’écoute   

www.jeunessejecoute.ca 

• 1 800 668-6868    

Tel-Jeunes   

www.teljeunes.com 

• 1 800 263-2266