Le superbe quiz des entraîneurs dans l’histoire du Canadien de Montréal | 24 heures
/sdc

Le superbe quiz des entraîneurs dans l’histoire du Canadien de Montréal

Image principale de l'article Le quiz des entraîneurs du Canadien de Montréal
Photos d'archive

Récemment, le Canadien de Montréal annonçait la mise sous contrat de Martin St-Louis à titre d’entraîneur-chef.

Ce faisant, St-Louis perdait son titre d’instructeur par intérim et devenait officiellement le 32e entraîneur-chef de la glorieuse histoire de nos Glorieux.

• À lire aussi: Le grand jeu super difficile des numéros de chandails du Canadien

• À lire aussi: L’incroyable quiz des slogans des villes du Québec

Ça, ça veut dire qu’il y en a eu 31 autres auparavant.

Les connaissez-vous bien? 

Oui, non, peut-être?

Prouvez-le. 

(On a placé les questions de la plus facile à la plus difficile, alors ne vous inquiétez pas, ça va se corser!)

Quiz
Question #1
Cet entraîneur a fait sa marque de commerce en déformant des proverbes. Qui est-ce?

Jacques Demers

Jean Perron

Claude Ruel

Michel Therrien

PHOTO JOHN TAYLOR / LES ARCHIVES / LE JOURNAL DE MONTREAL
Jean Perron
Entraîneur de 1985 à 1988, Perron revendique une coupe Stanley et d’innombrables perronismes, comme «Ça s'est vendu comme des petits ponchos.»
Question #2
Qui était derrière le banc du Canadien lorsque Patrick Roy a disputé son dernier match avec le Tricolore, le 2 décembre 1995?

Pat Burns

Alain Vigneault

Mario Tremblay

Guy Carbonneau

Les archives / Le Journal de Montreal
Mario Tremblay
Quelques mois seulement après avoir pris la relève de Jacques Demers, Tremblay laisse son gardien de but vedette dans le filet alors qu’il subit une dégelée de neuf buts. On connaît tous la suite.
Question #3
À qui appartient cette célèbre moustache?

Claude Julien

Jacques Martin

Jacques Demers

Pat Burns

Les archives / Le Journal de Montreal
Jacques Demers
À sa première saison derrière le banc en 1992-93. Demers a conduit, de manière improbable, son équipe à sa 24e (et dernière à ce jour) conquête de la coupe Stanley.
Question #4
Lorsque Pat Burns a déclaré aux médias, au début des années 1990, «en bon français, qu’il mange de la m*rde!», à qui faisait-il allusion?

À l’officiel Andy Van Hellemond

Au joueur du Boston Cam Neely

Au joueur du CH Shayne Corson

Au journaliste de La Presse Pierre Foglia

Capture d’écran / YouTube
Au joueur du CH Shayne Corson
Exaspéré des frasques nocturnes de son attaquant, Burns a utilisé son franc-parler légendaire pour faire connaître le fond de sa pensée aux amateurs de hockey montréalais.
Question #5
Quel ancien capitaine des Glorieux a fait deux séjours derrière le banc, comme instructeur par intérim?

Bob Gainey

Guy Carbonneau

Jacques Lemaire

Saku Koivu

Martin Chevalier / Journal de Montréal
Bob Gainey
Alors qu’il était directeur-général de l’équipe, Gainey a terminé la saison 2005-2006 derrière le banc après avoir congédié Claude Julien. Il a répété le manège en 2009 après avoir montré la sortie à Guy Carbonneau.
Question #6
Dans l’extrait audio ci-dessous, qui est l’entraîneur qui, comme Kirk Muller, ne peut pas embarquer sur la patinoire?

Alain Vigneault

Michel Therrien

Dominique Ducharme

Guy Carbonneau

Capture d’écran / YouTube
Guy Carbonneau
En janvier 2007, insatisfait de l’intensité montrée par son équipe à la suite d’une défaite par blanchissage face au Detroit, Guy Carbonneau s’était emporté après une question posée par le reporter de RDS Luc Gélinas.
Question #7
Quel entraîneur unilingue anglophone fut nommé par intérim à la suite du congédiement de Jacques Martin, en 2011, déclenchant une immense controverse?

Michael Rousseau

Hector «Toe» Blake

Randy Cunneyworth

Cecil Hart

BEN PELOSSE/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI
Randy Cunneyworth
À cette époque, depuis une trentaine d’années, tous les entraîneurs ayant dirigé le CH avaient été capables de s’exprimer dans la langue de Maurice Richard. Après les 50 parties de l’intérim de Cunneyworth, ils l’ont tous été aussi.
Question #8
Qui a dirigé le Canadien pour le plus de parties en saison régulière comme entraîneur-chef?

Scotty Bowman

Hector «Toe» Blake

Dick Irvin

Claude Julien

Archives JDM
Hector «Toe» Blake
L’illustre «Toe» Blake a agi comme entraîneur pour 914 parties (ce qui est loin d’être un record de la Ligue nationale) et il a remporté 8 coupes Stanley au passage.
Question #9
Au début des séries éliminatoires de la saison 1992-93, Jacques Demers a remis une carte à chacun de ses joueurs. Qu’était-il écrit sur cette carte?

«Canadien en 4.»

«Go Habs Go!»

«Nos bras meurtris vous tendent le flambeau. À vous toujours de le porter bien haut.»

«We are on a mission. We are making a team commitment in 1993.»

Photo John Taylor / Le Journal de Montréal
«We are on a mission. We are making a team commitment in 1993.»
Lors d’entrevues réalisées à l’occasion du 25e anniversaire de la conquête de la coupe Stanley, plusieurs joueurs de cette édition ont avoué qu’ils traînaient toujours cette carte avec eux dans leur portefeuille.
Question #10
Cet entraîneur n’a passé qu’un seul match derrière le banc, lors de la saison 1995. Qui est-ce?

Jean Perron

Pat Burns

Jacques Laperrière

Michel Bergeron

Photo Normand Pichette / Le Journal de Montréal
Jacques Laperrière
Après sa carrière de joueur, Laperrière est devenu l’assistant de Claude Ruel en 1980-81. Il a conservé son poste durant 16 ans, mais le 20 octobre 1995, alors que Jacques Demers venait d’être congédié, il a dirigé son seul match, une défaite de 2 à 0 contre les Islanders. Le lendemain, il a repris son poste d’assistant à la suite de la nomination de Mario Tremblay au titre d’entraîneur-chef.
Question #11
Dans l’extrait audio ci-dessous, avec qui Mario Tremblay a-t-il une conversation ponctuée de retentissants BIPS sonores?

Shayne Corson

Patrick Roy

Mario Roberge

Donald Brashear

Capture d’écran / YouTube
Donald Brashear
Le 9 novembre 1996, le caméraman de RDS Paul Buisson captait cet échange fascinant lors d’un entraînement du Canadien. Quelques jours après qu’il fut expulsé de la patinoire par Mario Tremblay, Brashear a été échangé aux Canucks de Vancouver contre Jassen Cullimore.
Question #12
Dans l’histoire du Canadien, qui occupe le 4e rang pour le plus de victoires en tant qu’entraîneur-chef, après «Toe» Blake, Dick Irvin et Scotty Bowman?

Pat Burns

Claude Julien

Michel Therrien

Claude Ruel

BEN PELOSSE/LE JOURNAL DE MONTRÉAL/AGENCE QMI
Michel Therrien
Lors de ses deux passages derrière le banc du CH (2000-03 et 2012-17), Therrien a cumulé 542 gains ce qui lui octroie la 4e position dans l’histoire du Tricolore.
Question #13
Qui a succédé à Scotty Bowman à la barre du Canadien?

Bernard «Boum Boum» Geoffrion

Claude Ruel

Bob Berry

Jean Perron

Les archives / Le Journal de Montreal
Bernard «Boum Boum» Geoffrion
C’est un fait un peu méconnu, mais c’est bel et bien «Boum Boum» qui a pris la relève après le règne de Bowman. Des maux d’estomac récurrents l’ont toutefois forcé à se retirer après 30 parties.
Question #14
Il a été entraîneur de l’équipe de 1922 à 1926 et en 1934-35, tout en étant aussi le propriétaire du club et le fondateur des Alouettes de Montréal de la LCF. Qui est-ce?

Percival Molson

Léo Dandurand

Napoléon Lajoie

Claude Brochu

Domaine public
Léo Dandurand
Élu au Temple de la renommée du hockey en 1963, il avait acheté le club 11 000 $ en 1921 et l’avait revendu 165 000 $ en 1935.
Question #15
Après avoir pris sa retraite comme joueur à l’issue de la saison 1938-39, il avait été nommé entraîneur pour la saison 1939-40, mais n’a jamais dirigé l’équipe en raison de sa noyade accidentelle pendant l’été. Qui est-ce?

Howie Morenz

Pit Lépine

Aurèle Joliat

Albert «Babe» Siebert

Domaine public
Albert «Babe» Siebert
À la suite de sa mort tragique, il a été intronisé au Temple de la renommée du hockey à titre posthume en 1964.

À voir aussi sur le Sac de Chips:  

s

s

s

Sur le même sujet