Une Japonaise qui vit en Belgique élue mairesse d’une ville à 9300 km de chez elle | 24 heures
/bref

Une Japonaise qui vit en Belgique élue mairesse d’une ville à 9300 km de chez elle

Image principale de l'article Elle vit en Belgique et est élue mairesse au Japon
Photos tni.org et Satoko Kishimoto via Twitter

Quand tu veux, tu peux: une Japonaise vivant en Belgique a été élue mairesse d’un district de Tokyo, au Japon, après avoir fait campagne sur le web... à 9334 km de distance. 

• À lire aussi: Une ville au Japon ramène les bonnes vieilles lettres d'amour pour booster les naissances

• À lire aussi: Quatre hommes d'âge mûr deviennent des stars de TikTok au Japon

Depuis une dizaine d’années, Satoko Kishimoto vit à Louvain, à l’est de Bruxelles, avec son mari et ses deux enfants. Malgré la distance, les quelque 500 000 citoyens de Suginami l’ont préférée aux autres candidats dans la course. 

En termes de distance, c’est un peu comme si Denis Coderre se représentait à la mairie de Montréal et qu'il faisait campagne depuis Buenos Aires, en Argentine. 

Avant de se lancer en politique, Satoko Kishimoto, qui a passé les 25 premières années de sa vie au Japon, travaillait comme coordinatrice de projets pour un OBNL néerlandais. 

À la radio flamande, son mari Olivier a déclaré qu'elle avait participé à plusieurs débats de manière virtuelle. La femme de 47 ans a également fait un peu de terrain au Japon en fin de campagne. 

Le résultat de l'élection est une «grande surprise» pour la famille. «Apparemment, son message politique a séduit de nombreux citoyens. Elle veut moins de privatisation et plus de participation citoyenne», a confié son mari. 

Satoko Kishimoto a battu le maire de droite sortant par 200 votes seulement. 

Pour l’instant, seule la nouvelle mairesse quittera Louvain pour retourner vivre au Japon. Le reste de la famille suivra lorsque le plus jeune aura terminé l’école secondaire. 

Avec les informations de The Guardian