Le REM fait grimper le prix des maisons près des futures stations | 24 heures
/portemonnaie

Le REM fait grimper le prix des maisons près des futures stations

Image principale de l'article Le REM fait grimper les prix des maisons
Image fournie par le REM

L’arrivée du Réseau express métropolitain (REM) dans le Grand Montréal fait déjà grimper les prix des propriétés situées à proximité des futures stations, selon une nouvelle carte préparée par une courtière immobilière. La ville de Brossard connaît même une augmentation de 51% en à peine un an.  

• À lire aussi: Voici le prix médian des condos près des stations de métro à Montréal

• À lire aussi: Près de 20% des propriétaires n'ont plus les moyens de payer leur hypothèque

C’est pratiquement devenu une tradition: la courtière immobilière Charlyse Amoussou publie des cartes des prix médians des propriétés près des stations de métro. L’agente s’est de nouveau prêtée à l’exercice pour voir l’effet du REM sur les prix médians des maisons de trois chambres et plus.  

Selon Mme Amoussou, les prix montent dès qu’un projet de transport en commun, comme le REM, devient de plus en plus concret. «Les études démontrent un lien entre la valeur des propriétés et la proximité au transport en commun», explique-t-elle.  

Pour réaliser ses cartes, la courtière immobilière compile les prix médians des propriétés à vendre sur Centris et compare les données récoltées d’une année à l’autre afin d’établir la variation. 

Jusqu'à 51% plus chères à Brossard 

C’est à Brossard, secteur où la première ligne du REM deviendra opérationnelle en automne 2022, qu'on note les hausses de prix médians les plus importantes. Près de la future station Du Quartier, on parle d’un bond de 51% en un an, alors qu’autour de la station Panama, l’augmentation est de 25%. 

«Les prix ont commencé à monter à Brossard de façon plus significative depuis l’annonce du projet, tout comme l’intérêt des acheteurs envers la municipalité», constate Mme Amoussou. 

Le nombre de minutes séparant la propriété de la station du REM la plus proche est également devenu un argument de vente dans les fiches de mise en marché, ajoute-t-elle en entrevue au 24 heures

• À lire aussi: Ça y est: l’immobilier se calme enfin et ça annonce la fin de la surenchère

Pour illustrer son point, la courtière immobilière a recensé les prix médians annuels des ventes de maison à Brossard depuis l’annonce du REM en 2016. Près de la future station Du Quartier, elle constate une augmentation des prix de 35% (de 872 500$ à 1 176 000$) et une augmentation de 119% (de 246 000$ à 537 600$) pour la station Panama en six ans. 

Comment expliquer une hausse aussi importante? «Le critère d’accessibilité au transport en commun revient toujours sur la table lors des premières rencontres avec nos acheteurs. C’est un élément qui a une valeur certaine à leurs yeux», précise-t-elle.  

Photo d'archives, Agence QMI

Charlyse Amoussou a tout de même soulevé quelques exceptions à la règle. Par exemple, les prix des propriétés près des futures stations McGill et de la Gare Centrale ont baissé de 9,54%. 

«Une stabilisation du marché est à notre porte» 

Questionnée sur sa perception du marché immobilier actuelle, l’agente immobilière juge que quelque chose «est en train de se passer». 

• À lire aussi: L’inflation aurait atteint «son niveau le plus élevé»

«Si j’ose me mouiller, je dirais que, logiquement, le marché ne peut pas supporter des hausses de taux d’intérêt en plus des augmentations de valeurs [des propriétés] aussi importantes [...], dit-elle. Une stabilisation du marché est à notre porte pour les prochains mois et – qui sait – une légère diminution dans certains secteurs où les prix sont hors concours.»