Julien Lacroix tente un retour à la vie publique avec un balado | 24 heures
/sdc

Julien Lacroix tente un retour à la vie publique avec un balado

s

L’humoriste et comédien déchu Julien Lacroix, qui a fait l’objet d’allégations d’agressions et d’inconduites sexuelles en juillet 2020 à la suite d’une enquête du Devoir, tente un retour dans la sphère publique: pour marquer ses deux ans de sobriété, il va enregistrer un balado de questions et réponses devant public.

• À lire aussi: Julien Lacroix publie sur les réseaux sociaux pour la première fois depuis plus d’un an

• À lire aussi: Allégations d’inconduite sexuelle: l’humoriste Julien Lacroix brise le silence et accorde une entrevue controversée au Devoir

C’est ce qu’on peut lire dans la description de l’événement, décrit comme un rendez-vous où «humour et confessions» feront bon ménage.

L'enregistrement aura lieu le 12 juillet prochain. L’adresse va être partagée par courriel aux personnes qui auront réservé leur place 24 h auparavant, mais on sait déjà que ce sera dans le secteur de la station de métro Préfontaine, dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal. Il faudra débourser 15 $ pour y assister, et le total des recettes, selon Julien Lacroix, ira à un ou à des organismes dédiés à la prévention de l’alcoolisme et de la toxicomanie chez les jeunes.

Dans un message médiatisant l’enregistrement du balado, Julien Lacroix, qui n’a pas «parlé devant des gens depuis le 12 mars 2020» dit être «nerveux, mais excité à l’idée de vous [jaser]».

Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

«L'une des choses que les dernières années m’ont apprises, c’est que des discussions en personne, c’est toujours plus enrichissant que via les médias sociaux», a-t-il écrit.

Au sujet de sa sobriété, Julien Lacroix précise que «ça peut sembler banal ou votre quotidien, mais j’avoue que de mon côté comme je consomme depuis l’âge de 12 ans, c’est une grande fierté. Je ne [tiens] rien pour acquis, je poursuis mon rétablissement, mais j’avoue que je respire mieux».

Il conclut son message avec la formule suivante: «Si c'est vrai que ça prend un village pour élever un enfant, ça prend une société pour relever un ivrogne».

• À lire aussi: Rozon et Lacroix se font ramasser sans être nommés dans un excellent numéro aux Olivier

• À lire aussi: «On m’avait dit de ne pas parler à Gilbert Rozon»: Katherine Levac se prononce sur les dénonciations

Après l’enquête du «Devoir», dans laquelle neuf femmes racontaient des épisodes difficiles avec Julien Lacroix, l’agence soutenant Julien Lacroix l’avait largué et ce dernier avait annoncé qu’il mettait sa carrière sur pause. En décembre 2021, il avait accordé une longue entrevue vidéo à la journaliste Améli Pineda au sujet de sa démarche de réhabilitation.

À voir aussi sur le Sac de chips:

s

s

s