Taux directeur à 2,50%: voici concrètement comment ça vous affecte | 24 heures
/portemonnaie

Taux directeur à 2,50%: voici concrètement comment ça vous affecte

Image principale de l'article Voici comment le taux directeur vous affecte
Photo Adobe Stock

La Banque du Canada a augmenté plusieurs fois le taux directeur au cours des derniers mois dans le but de combattre l’inflation galopante. De 0,25% jusqu’au début mars, il se situe maintenant à 2,50%. Mais, concrètement, comment ça vous affecte? On vous explique.

• À lire aussi: Hausse des taux d’intérêt: les nouveaux acheteurs ont-ils raison de s’inquiéter ?

• À lire aussi: L’inflation aurait atteint «son niveau le plus élevé»

C’est quoi le taux directeur?

La mission de la Banque du Canada est de maintenir l’inflation à un taux normal, soit de 2%. Et l’outil principal qu’elle utilise pour y parvenir, c’est le taux directeur. Celui-ci est d’ailleurs lié directement aux taux d’intérêt, et donc aux emprunts que chacun d’entre nous faisons.

Pourquoi le taux directeur varie-t-il?

Expliqué simplement, c’est pour stabiliser l’économie. 

La banque centrale abaisse le taux directeur lorsque l’économie a du mal à progresser et que l’inflation se situe sous la cible de 2%. En procédant ainsi, tous les autres taux d’intérêt baissent également. Cela incite les Canadiens à dépenser et stimule l’économie. Cela fait monter l’inflation.

• À lire aussi: Quel est le lien entre le taux directeur et l’inflation?

À l’inverse, lorsque l’économie progresse trop rapidement et que l’inflation augmente – comme on le vit présentement, la Banque du Canada relève le taux directeur pour tenter de la freiner. Avec des taux d’intérêt plus élevés sur les prêts, les consommateurs sont moins portés à consommer, faisant ainsi descendre la demande et donc les prix. L’inflation baisse donc.

C’est un jeu délicat d’équilibre que doit jouer la Banque du Canada, explique Steve Ambler, professeur associé au Département des sciences économiques de l’UQAM, en entrevue au 24 heures. Car il y a toutes sortes de risques que l’on court si l’équilibre n’est pas maintenu, comme une récession ou une stagflation, chacun ayant leurs propres conséquences économiques.

Comment la hausse vous affecte-t-elle?

Selon un sondage réalisé par la Banque TD, 41% des Québécois ne comprennent pas les répercussions de la hausse des taux d’intérêt sur leur portefeuille. Et ils sont autant à croire que la hausse des taux d’intérêt n’a pas d’incidence sur eux. 

Or, rien n'est plus faux.

Prêts hypothécaires

Vous êtes propriétaire? La hausse du taux directeur vous concerne directement, car elle influe sur le coût des prêts hypothécaires. Les institutions prêteuses se basent sur le taux directeur pour établir le taux d’intérêt du prêt – ce qui est leur manière de réaliser du profit sur une hypothèque – et y ajoutent un certain montant, qui varie généralement en fonction de divers facteurs. 

• À lire aussi: Voici pourquoi l’inflation fait planer le risque de récession

Ainsi, pour les titulaires d’un prêt hypothécaire à taux variable, la hausse ou la baisse du taux directeur se fait ressentir aussitôt qu’elle survient. Les Canadiens devenus propriétaires durant la pandémie, alors que le taux directeur était de 0,25%, pourraient donc devoir débourser des centaines de dollars de plus par mois, selon la Banque du Canada. 

En ce qui concerne les prêts hypothécaires à taux fixe, c’est plutôt au moment du renouvellement, généralement tous les cinq ans, que la hausse du taux directeur se fait ressentir. 

Autres produits de crédit

Les institutions financières utilisent également le taux directeur pour établir les taux d’intérêt d’autres produits de crédit comme les marges de crédit, les prêts personnels, les prêts automobiles et les prêts étudiants, par exemple. 

Épargne

Si vous avez des sous de côté, les variations du taux directeur vous affectent aussi.

• À lire aussi: Le Canada pourrait tomber en stagflation et c’est une mauvaise nouvelle

Une hausse du taux directeur s’avère une bonne nouvelle pour les épargnants. Cela signifie que que les dépôts, les certificats de placement garanti (CPG) et certains comptes d’épargne offerts dans les institutions financières, qui basent leur taux sur le taux directeur, offriront de meilleurs rendements. 

À contrario, une baisse du taux directeur signifie donc que les placements garantis offrent des rendements moindres.

Cette vidéo pourrait vous intéresser:

s