Essai: le MacBook Air M2 accumule les longueurs d’avance | 24 heures
/pss

Essai: le MacBook Air M2 accumule les longueurs d’avance

Puissant, léger et avec de bonnes composantes : si vous pouvez vous le payer, le MacBook Air avec puce M2 d’Apple est l’ordinateur portatif à avoir en ce moment, estime Maxime Johnson.

Le MacBook Air avec puce M2 sera lancé au Canada ce vendredi.
Photo : Maxime Johnson.

Le MacBook Air avec puce M2 sera lancé au Canada ce vendredi.

Le MacBook Air domine les palmarès de vente. Ce n’est pas seulement l’ordinateur d’Apple le plus populaire. C’est l’ordinateur portatif le plus vendu dans le monde, toutes catégories confondues. Cet appareil qui avait déjà une longueur d’avance sur les autres continue de se démarquer, avec sa plus grande mise à jour en plus de 10 ans.

Du MacBook Pro au MacBook Air

Le design du MacBook Air avec puce M2 s’inspire de celui des MacBook Pro 14 et 16 lancés l’année dernière.

Photo : Maxime Johnson.

Le design du MacBook Air avec puce M2 s’inspire de celui des MacBook Pro 14 et 16 lancés l’année dernière.

 

Le nouveau MacBook Air offre une longue liste de nouveautés cette année. Si vous suivez un peu l’actualité entourant Apple, vous noterez que la plupart d’entre elles proviennent des MacBook Pro 14 et 16 lancés en 2021, comme un design au format un peu arrondi et un port aimanté MagSafe, qui se détache si quelqu’un prend pied dans le câble de recharge. 

Pour ceux qui possèdent déjà un MacBook Air, ce nouveau modèle sera plus léger qu’auparavant, doté d’un plus grand écran (13,6 pouces plutôt que 13,3 pouces, une différence que l’on ne remarque pas à l’œil nu), d’un meilleur clavier, d’une meilleure caméra web 1080p, d’un lecteur d’empreintes digitales Touch ID et plus. L’amélioration par rapport à un modèle d’il y a trois ou quatre ans seulement est considérable.

J’ai été particulièrement impressionné par ses quatre haut-parleurs, dont le son Dolby Atmos rebondit sur l’écran et offre une bonne spatialité. Considérant la minceur de l’ordinateur, leur puissance est étonnante. 

« Nos équipes ont intégré des éléments de l’antenne au derrière du haut-parleur » m’a précisé en entrevue Kate Bergeron, la vice-présidente d’Apple responsable de l’ingénierie matérielle. Le concept introduit pour la première fois avec le MacBook de 12 pouces n’améliore pas les haut-parleurs, mais il leur permet de prendre toute la place dont ils ont besoin. 

Le mode portrait est accessible avec la nouvelle caméra web du MacBook Air.

Photo : Maxime Johnson.

Le mode portrait est accessible avec la nouvelle caméra web du MacBook Air.

Le nouveau format de l’ordinateur est mon autre grand coup de cœur. À son point le plus épais, les ingénieurs d’Apple ont été en mesure couper près de 0,5 cm d’épaisseur (à 1,13 cm seulement). Il est aussi plus léger qu’auparavant (2,7 livres). 

Le fait qu’un ordinateur soit aussi portatif, sans qu’on ait besoin de faire de compromis sur la puissance (nous y reviendrons) ou sur l’autonomie est carrément incroyable. 

« Même si on voyage moins qu’avant, la portabilité demeure fondamentale pour le MacBook Air », m’a expliqué Laura Metz, gestionnaire de produits sénior chez Apple. Après tout, on voyage moins par affaires, mais on doit tout de même le transporter du travail à la maison, ou encore simplement un peu partout dans sa demeure. Cet élément était donc au cœur de la réflexion lors de la conception de l’appareil. 

Le MacBook Air offre aussi un port audio amélioré.

Photo : Maxime Johnson.

Le MacBook Air offre aussi un port audio amélioré.

Notons que par rapport au MacBook Pro, l’appareil impose quelques petits compromis, comme le nombre de ports (seulement 2 ports USB-C, dont un seul peut être utilisé pour un moniteur externe) et l’écran, dont la luminosité améliorée à 500 nits demeure inférieure aux 1000 nits de l’écran Pro Display XDR des MacBook Pro. 

« On veut que le MacBook Air soit abordable, et que plusieurs personnes puissent l’acheter, comme des étudiants », m’a rappelé Kate Bergeron. Pour elle, la qualité d’écran supérieure aurait coûté trop cher pour le public cible du MacBook Air. 

Je suis d’accord. En fait, j’aurais même préféré qu’Apple coupe encore plus (par rapport à l’affichage d’un milliard de couleurs, par exemple) afin de réduire le prix (ce qui aurait été étonnant, on s’entend). 

Apple Silicon M2 à la hauteur des (hautes) attentes

La puce M2 du MacBook Air ne déçoit pas.

Capture d’écran : Maxime Johnson.

La puce M2 du MacBook Air ne déçoit pas.

Apple avait fait un tapage en 2020 avec le lancement des premiers ordinateurs avec puce M1. 

L’effet de surprise est passé, mais la M2 ne déçoit pas, avec un pointage de 1894 en simple cœur au test Geekbench 5, et de 8980 en multicœur. Celle-ci est l’une des plus puissantes sur le marché en simple cœur, toutes catégories confondues, et elle se démarque très bien en mode multicœur (l’équivalent d’un iMac de 27 pouces de 2020, avec un processeur Intel Core i9 10910), le tout avec une consommation énergétique minime. 

Je ne m’éterniserai pas en tests. Notons seulement qu’il faut vraiment avoir des tâches très spécifiques à accomplir pour avoir besoin d’un processeur central plus puissant. 

Pour ce qui est des cœurs graphiques, ceux-ci se sont améliorés, avec un pointage tout à fait respectable de 6784 à Wild Life Extreme de 3DMark, par exemple, mais le saut n’est pas assez grand pour changer la donne. Il y a encore de nombreux usages, en 3D notamment, où vous aurez besoin de plus. 

Pour les jeux, notons que vous aurez droit à un affichage avec un peu plus d’images par seconde dans les jeux vidéo qu’avec le MacBook Air de dernière génération, mais vous devrez toujours faire des compromis importants sur la qualité avec les jeux AAA. Mieux vaut donc s’en tenir aux jeux optimisés pour Apple Silicon (comme ceux d’Apple Arcade), ou à des titres indépendants plus légers.

Plusieurs options

Pour la première fois avec un MacBook Air, vous devrez choisir quel chargeur sera livré avec l’appareil.

Photo : Maxime Johnson.

Pour la première fois avec un MacBook Air, vous devrez choisir quel chargeur sera livré avec l’appareil.

Ceux qui voudront acheter le nouveau MacBook Air M2 auront plusieurs options à choisir, qui peuvent faire monter le prix de l’appareil considérablement. 

Vous devrez tout d’abord choisir entre le modèle avec un processeur graphique à 8 cœurs (à partir de 1499$, le prix de base de l’appareil), ou celui à 10 cœurs (essayé ici). Je vais attendre de voir les tests du modèle d’entrée de gamme pour me faire une idée, mais pour 150$ de différence entre les deux, j’opterais probablement pour l’option la moins chère. 

Il faut aussi choisir le stockage (certainement un minimum de 512 Go s’il s’agit de votre ordinateur principal, plus, et même plus, selon vos usages et votre budget) et la mémoire vive. 

Ce dernier point est souvent difficile à décider. « La configuration de base a été conçue pour offrir une excellente expérience à l’utilisateur », explique Laura Metz. Une quantité de 8 Go (c’est ce que j’ai essayé ici) devrait donc être suffisante, à moins d’avoir l’habitude d’utiliser plusieurs logiciels lourds en même temps, de travailler avec de très gros fichiers ou d’avoir des besoins professionnels précis (un développeur qui doit lancer des ordinateurs virtuels, par exemple). Dans mes tests, je n’ai pas été limité par les 8 Go.

Le MacBook Air est offert en quatre couleurs, dont le « minuit », une sorte de bleu très foncé.

Photo : Maxime Johnson.

Le MacBook Air est offert en quatre couleurs, dont le « minuit », une sorte de bleu très foncé.

La question est plutôt à long terme. Est-ce que le modèle de 8 Go sera suffisant avec les futures mises à jour pour offrir une expérience parfaite? Difficile à dire. L’option de 16 Go est une bonne police d’assurance, mais à 250$, c’est une police d’assurance assez chère.

Si vous changez souvent d’ordinateur et que vos besoins sont limités, 8 Go devraient convenir. Si vous voulez le conserver longtemps, ou si vous avez le budget, 16 Go vaudraient probablement la peine. 

Dernière option à sélectionner : le chargeur. Le MacBook Air M2 est en effet offert avec trois options. Le modèle de base vient avec un chargeur 30W, mais pour 30$ de plus, vous pouvez opter pour un chargeur rapide de 67W ou un petit chargeur de 35W à deux ports USB-C. Le MacBook Air M2 avec 10 cœurs graphiques est pour sa part offert avec le chargeur de 35W par défaut, et vous pouvez changer gratuitement pour le 67W. 

Personnellement, j’ai adoré le petit chargeur à deux ports, que je vais trouver très pratique sur la route. À 15 heures d’autonomie, le MacBook Air M2 est de toute façon un appareil que je charge la nuit, et que j’utilise sans câble le jour, je ne ressens donc pas le besoin d’avoir un chargeur rapide.

En résumé : l’ordinateur portatif que j’achèterais

Pour la majorité des gens, le MacBook Air avec puce M2 est l’ordinateur à battre en ce moment.

Photo : Maxime Johnson.

Pour la majorité des gens, le MacBook Air avec puce M2 est l’ordinateur à battre en ce moment.

Avec sa bonne portabilité, sa puissance, son immense autonomie et ses bonnes composantes (clavier efficace, grand pavé tactile, bonne qualité sonore, bonne caméra web), le MacBook Air M2 est difficile à battre. 

À 1499$ (mais probablement 2000$, selon les choix que vous ferez au moment de l’achat), celui-ci n’est pas particulièrement cher pour tout ce qu’il offre, mais ce n’est pas un modèle d’entrée de gamme non plus.  

Vous pouvez avoir des besoins différents (plus de puissance pour les jeux, un plus grand écran, Windows ou un prix d’achat moins cher, par exemple), mais pour ma part, c’est l’ordinateur portatif que j’achèterais en ce moment. 

On aime 

  • Le design mince et léger.
  • La caméra web qui a fait des bonds de géants.
  • La puce M2 puissante. 
  • L’autonomie suffisante pour une journée de travail complète (et plus). 
  • Le silence total (aucun ventilateur).
  • Le son d’une qualité étonnante pour la taille.

On aime moins

  • À l’ère du télétravail, j’aurais aimé la possibilité de brancher 2 moniteurs externes. 
  • À 1499$ pour la configuration de base, le chargeur de 35W aurait dû être offert par défaut, et non pour 30$ de plus.
  • Les ajouts sont chers (passer de 8 Go à 16 Go de RAM ne devrait pas coûter 250$, ni passer de 256 Go d’espace à 512 Go).