FedEx perd un cadavre lors d’une livraison et doit s’excuser après qu’un robot Twitter ait minimisé la chose | 24 heures
/sdc

FedEx perd un cadavre lors d’une livraison et doit s’excuser après qu’un robot Twitter ait minimisé la chose

Image principale de l'article FedEx perd un cadavre lors d’une livraison
Photo AFP

Les intelligences dites artificielles sont encore un peu éloignées de l’intelligence humaine.

Cette histoire troublante débute il y a trois ans, en 2019,quand la dépouille d’un homme de 32 ans, Jeffrey Merriweather, a été retrouvée partiellement décomposée à Atlanta, à la suite, possiblement, d’un homicide.

• À lire aussi: On a laissé une intelligence artificielle écrire un article pour le Sac de Chips et ça a rapidement viré à la vulgarité

Le coroner menant l’enquête dans ce dossier a ensuite voulu transférer le cadavre dans un laboratoire spécialisé, ailleurs en Georgie.

Pour ce faire, il aurait utilisé les services de FedEx afin d’y acheminer les restes humains.

Et puis, plus rien.

Le cadavre ne s’est jamais rendu à destination et personne ne sait où il est depuis.

• À lire aussi: Ce Québécois a une conversation à la tension érotique insoutenable avec un robot-escorte-spam sur Facebook

La famille du défunt a qualifié l’affaire de «cauchemar dont on ne peut se réveiller».

Récemment, un quotidien local, le Atlanta Journal-Constitution, s’est penché sur le dossier, en espérant faire avancer les choses.

Mais lorsque le média a publié son article sur Twitter, un robot conversationnel de FedEx s’est emparé de l’affaire et a répondu avec un message générique poche.

«Bonjour. Je m'appelle Gaby. Ce n'est pas l'expérience que nous voulons offrir. Je suis vraiment désolé pour la livraison en attente. Veuillez envoyer un message direct, je serais heureux de vous aider», a écrit l’intelligence artificielle dans un gazouillis aujourd’hui effacé.

Capture d'écran / Twitter


Le manque d’empathie de FedEx face à cet incident a vite été décrié sur les réseaux sociaux.

• À lire aussi: Un robot à l’apparence féminine ferme la boîte à un homme coquin qui voulait flirter avec elle

L’éditrice du Atlanta Journal-Constitution a tweeté: «L’intelligence artificielle n’est pas toujours la solution.»

De son côté, FedEx a répondu en disant que des restes humains ne devraient pas être livrés par son service de messagerie.

«Les envois de cette nature sont interdits au sein du réseau FedEx. Nos pensées et nos préoccupations restent avec la famille de M. Merriweather, cependant, nous demandons que vos autres questions soient adressées au bureau des médecins légistes du comté de Fulton», a indiqué un porte-parole de l’entreprise.

La famille du défunt, quant à elle, n’espère simplement que le cauchemar prenne fin et qu’elle puisse enfin mettre en terre la dépouille du pauvre Jeffrey.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet