Guerre en Ukraine: la Corée du Nord pourrait aider à reconstruire le Donbass | 24 heures
/bref

Guerre en Ukraine: la Corée du Nord pourrait aider à reconstruire le Donbass

Image principale de l'article La Corée du Nord aidera à reconstruire le Donbass
AFP

Des travailleurs de Corée du Nord pourraient se rendre dans les deux républiques autoproclamées de l’est de l’Ukraine, Donetsk et Lougansk, afin d’y reconstruire ce qui y a été ravagé par la guerre depuis le début de l’invasion russe de février dernier.

• À lire aussi: Le FBI accuse des hackeurs liés à la Corée du Nord du vol de 600 millions de dollars en cryptomonnaies

• À lire aussi: Les territoires ukrainiens conquis par la Russie sont probablement perdus à jamais

• À lire aussi: 15 photos saisissantes pour les 100 jours de l'invasion russe en Ukraine

C’est ce qu’a mentionné l’ambassadeur de la Fédération de Russie à Pyongyang, Alexander Matsegora, dans un entretien-fleuve avec le média russe Izvestia, ce lundi. 

Selon lui, les travailleurs nord-coréens pourraient aider à rebâtir les infrastructures meurtries par la guerre, précisant qu’il y avait là l’occasion d’instaurer «plusieurs possibilités» de coopération économique entre la Corée du Nord et les républiques du Donbass.

«Des travailleurs coréens hautement qualifiés, capables de travailler dans les conditions les plus difficiles, pourraient nous aider à restaurer nos équipements sociaux, infrastructurels et industriels détruits par les Ukronazis», dit l’homme politique.

• À lire aussi: Le régiment Azov: qui sont les néonazis ukrainiens dont parle Vladimir Poutine?

Cette sortie survient peu de temps après que la République populaire démocratique de Corée est devenue l’un des très peu nombreux pays à reconnaître les deux territoires séparatistes prorusses en tant qu’État.

Activités interdites par l’ONU

L’Ukraine avait déjà suspendu ses contacts politiques et économiques avec la Corée du Nord, dans le cadre des sanctions décidées par l’Organisation des Nations unies (ONU) et ayant pour but de faire pression sur Pyongyang pour qu’elle démantèle ses programmes nucléaires et de missiles balistiques.

Le pays de Kim Jong-un a largement bénéficié, économiquement parlant, des envois de travailleurs nord-coréens à l’international, comme au Qatar ou en Russie. Or, depuis la fin de 2019, l’ONU interdit à la Corée du Nord d’envoyer quiconque travailler à l’extérieur. 

Kim Jong-un

AFP

Kim Jong-un

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, stipule que cet appel au soutien de la Russie est la preuve que le gouvernement de Vladimir Poutine «n’a plus d’alliés dans le monde, exception faite des pays qui dépendent d’elle financièrement et politiquement».

L’ambassadeur Matsegora a aussi souligné que de nombreuses usines nord-coréennes et centrales électriques construites par l’Union soviétique pourraient bénéficier du matériel «fabriqué par les usines de génie lourd de Slavyansk et de Kramatorsk» et d’autres installations dans la région du Donbass.

Cela irait toutefois à l’encontre de sanctions de l’ONU à l’endroit de la Corée du Nord: elles lui interdisent de se procurer des machines industrielles, du matériel électronique, des outils et des pièces de rechange notamment, et ce, depuis décembre 2017.

Avec les informations de The Guardian et NK News