31 % des Canadiens n’ont jamais osé négocier leur salaire | 24 heures
/portemonnaie

31 % des Canadiens n’ont jamais osé négocier leur salaire

Image principale de l'article 31% des Canadiens n’ont jamais osé
Adobe Stock

Avec les emplois vacants qui fleurissent dans de nombreux secteurs au pays, environ 31% des Canadiens n’ont jamais essayé de négocier leur salaire.

• À lire aussi: Discrimination à l’emploi: fonder un café pour faire un pied de nez à l’âgisme

Le contexte actuel du marché de l’emploi a beau être idéal pour négocier une augmentation de salaire, avec une forte demande de travailleurs et un haut taux d’inflation, une bonne partie des Canadiens n’a jamais tenté de le faire. Au total, seuls 36% d’entre eux sont à l’aise de le faire, selon une enquête menée par Indeed en mars 2022.

Du côté des femmes, 68% d’entre elles auraient rarement, voire jamais, essayé de le négocier, contre 54% des hommes. L’étude recense 45% des femmes qui sont très, voire extrêmement, mal à l’aise avec l’idée de négocier leur salaire, contre 26% des hommes.

Le directeur principal des ventes au Québec pour la plateforme d’emplois, de recrutement et d’embauche Indeed, Stepan Arman, estime pourtant qu’il y a des façons de mener à bien cette négociation.

Il s’agit d’abord de déterminer sa valeur, en prenant en compte ses compétences, sa formation et ses certifications. Mais aussi de voir tout simplement combien gagnent d’autres professionnels dans un poste similaire. Une négociation se prépare aussi en notant les grandes lignes de ses points de discussion, mais aussi en s’appuyant sur des chiffres et des détails sur ses propres réalisations, selon Stepan Arman. Il faut aussi prendre l’habitude de converser, rester confiant, calme, flexible... Et savoir dire non quand il le faut.

Sur le même sujet