5 comportements à adopter pour ne pas être un festivalier fatigant | 24 heures
/panorama

5 comportements à adopter pour ne pas être un festivalier fatigant

Image principale de l'article 5 trucs pour ne pas être un festivalier fatigant

BILLET – Avec le retour du beau temps et la fin des mesures sanitaires, j’ai – comme de nombreux Québécois – profité du début de l’été pour aller dans divers festivals avec des amis. On s'est vite rendu compte que «l'étiquette du bon festivalier» n'est pas connue de tous. Ça se comprend après deux ans de pandémie, donc voici cinq conseils essentiels pour être un festivalier apprécié de ses pairs.

• À lire aussi: Voici ce qui est permis dans les festivals

• À lire aussi: Comment rendre les bars plus inclusifs pour les personnes LGBTQ+?

1 – Choisir et comprendre sa place dans la foule

La première étape en arrivant à un événement consiste à comprendre le mood de la foule, qui varie souvent selon l’artiste qui joue. Si les gens sont calmes et veulent écouter Charlotte Cardin doucement en allumant les lumières de leur téléphone pour saluer sa performance, rien ne sert de sauter et se pousser comme tu l’avais fait la veille dans le mosh pit de Rage Against the Machine. Tu peux aussi choisir ta place : si la foule à l’avant de la scène est crinquée et que tu veux simplement profiter d’un concert entre amis, vaut mieux rester derrière. 

Ah oui, et un mot sur les gens qui s’assoient dans la foule! C’est généralement correct de s’asseoir au fond du site. Toutefois, il faut éviter de s’asseoir par terre devant la scène dans une foule compacte durant les premières parties (même si elles ne t’intéressent pas, eh oui), car ça prend plus de place et ça peut même être dangereux pour le piétinage. 

2 – Ne pas déranger ses voisins

Si tu assistes à un concert intime d’un chansonnier et que la foule est en communion avec l’artiste, ce n’est peut-être pas le moment idéal pour raconter ton voyage au Portugal à ton groupe d’amis.

Photo Julien Bouthillier

Évidemment, on ne te demande pas de faire un vœu de silence pour toute la durée des spectacles (sauf peut-être pour de la musique classique), mais tout simplement de faire preuve de jugement et de ne pas déranger les festivaliers autour de toi. 

• À lire aussi: Quelle est la température maximale à laquelle les humains peuvent survivre?

3 – Prévoir ses besoins de base

Loin de moi l’idée de me prendre pour ta mère, mais un petit rappel s’impose afin d’éviter de terminer la journée à la tente des premiers soins. Avec le soleil, la chaleur et l’alcool, c’est facile de se déshydrater. Apporte une bouteille d’eau avec toi et alterne entre l’alcool et l’eau! Les festivals qui ne te laisseront pas rentrer avec une bouteille pleine t’offriront généralement des points de ravitaillement en eau sur le site. 

MARCEL TREMBLAY/Agence QMI

Autre conseil d’ami : va uriner avant de te rendre en avant de la foule. Les toilettes sont généralement à l’arrière ou sur le côté et tu auras certainement envie éventuellement. N’attends pas qu’il soit presque trop tard pour te diriger vers les bonnes vieilles toilettes bleues, car ça peut être difficile de se faufiler à travers la foule pour s’y rendre et il y a souvent des files! 

• À lire aussi: Des maisons au Canada ont déjà perdu près de 20% de leur valeur

4 – Respecter les lieux et l’environnement

Nous avons la chance au Québec d’avoir des festivals dans des lieux d’une grande beauté, dont certains ont une valeur patrimoniale. Que ce soit au parc Jean-Drapeau, sur les plaines d’Abraham ou les nombreuses plages et berges qui accueilleront des concerts aux quatre coins de la Belle Province cet été, il est de notre responsabilité de laisser ces lieux dans le même état que nous les avons trouvés.

MARCEL TREMBLAY/Agence QMI

Ça passe notamment par une bonne gestion des déchets, genre ne pas lancer ta cannette par terre et l’écraser avec ton pied, mais plutôt la consigner à l’endroit approprié sur le site. Assure-toi aussi de respecter l’environnement que tu visites : ne pas sortir des zones désignées, aller à la toilette uniquement à la salle de bain, etc. Un petit geste peut avoir l’air banal, mais s’il est répété par 3000 festivaliers, tu comprends que ça peut rapidement rendre un site insalubre! 

• À lire aussi: Les événements climatiques les plus extrêmes de 2022

5- Profite du spectacle

Après deux ans enfermés chez nous à vivre à travers notre écran, je te souhaite de profiter du moment présent si tu vas dans un festival cet été. Il n’y a rien de comparable à faire partie d’une foule en symbiose avec son artiste préféré. Alors, range ton cell, rien ne sert de filmer tout le spectacle! Une vidéo de 10 secondes et 2-3 photos te serviront amplement pour ta story. Sur ce, bon été et on se croise aux festivals! 

Cette vidéo pourrait vous intéresser :

s