«Tout était fake»: la vapoteuse du vol Sunwing révèle que sa vidéo d'alcool au volant était une mise en scène | 24 heures
/sdc

«Tout était fake»: la vapoteuse du vol Sunwing révèle que sa vidéo d'alcool au volant était une mise en scène

Image principale de l'article «Tout était fake», dit la vapoteuse du vol Sunwing
Capture d'écran Instagram

Vanessa Sicotte, mieux connue en tant que «la vapoteuse du vol Sunwing», a effectuée une sortie sur les réseaux sociaux, mercredi soir, à la suite de la controverse suscitée par une vidéo dans laquelle elle s’était filmée en train de boire de l’alcool au volant.

• À lire aussi: La «pilote qui vapote» se filme au volant en buvant de l'alcool

• À lire aussi: La vapoteuse du vol Sunwing affirme avoir gagné plus de 100 000$ depuis qu’elle est sur OnlyFans

«Il n’y a rien de tout ça qui était vrai», clame-t-elle.

Cette dernière a expliqué que la fameuse bouteille contenait de l’eau. Par ailleurs, tous les verres aperçus dans sa story ne contenaient pas d’alcool. Il s’agissait de virgin Bloody Caesars et de shooters de jus de pomme, soutient Vanessa Sicotte.

«Tout état fake. Il n’y a rien de tout ça qui était vrai», affirme l’influenceuse.

Cette dernière raconte avoir pratiqué la scène dans la voiture pendant deux jours dans le stationnement du Carrefour Laval.

• À lire aussi: «La pilote qui vapote» du vol de Sunwing a finalement reçu sa suspension

La vidéo publiée a quant à elle été tournée près d’un bar de danseuses de Mirabel, près de la route 117. Selon Vanessa Sicotte, il n’y avait aucune voiture sur la route lors du tournage.

«C’était un bon lieu pour faker un accident, mais sécuritairement», mentionne-t-elle.

Une vidéo pour sensibiliser

L’influenceuse assure avoir averti la police, après le tournage, que la vidéo allait sortir et pourrait susciter de nombreuses réactions.

Et c’était le l’objectif, indique Vanessa Sicotte.

«Le grand but de tout ça, c’était vraiment de faire une sensibilisation de l’alcool au volant. On n’est pas assez sensibilisé à ces choses-là», souligne-t-elle.

«L’influenceuse vapoteuse» a justement voulu profiter de sa tribune pour lancer un message aux jeunes, qui sont trop souvent oubliés par les campagnes de sensibilisations, selon Vanessa Sicotte.

• À lire aussi: La «pilote qui vapote» jure qu'elle n'a pas perdu sa licence de pilote finalement

Selon elle, la sensibilisation se fait davantage à la télévision et pas assez sur les réseaux sociaux, où se trouvent davantage les jeunes.

«J’ai voulu choquer le monde dans le but de faire une bonne sensibilisation. Pis ça a marché», affirme l’influenceuse.

Vanessa Sicotte se dit néanmoins sous le choc face à certaines réactions et commentaires des internautes, indiquant être bombardée de messages depuis la publication de la vidéo.

L’influenceuse souhaite faire la promotion de l’organisme de bienfaisance Point Final, qui offre notamment des programmes éducatifs pour aider les gens faisant face à des accusations de conduite avec les facultés affaiblies.

«C’est une alternative aux conséquences que ça peut avoir d’avoir été pris en flagrant délit d’alcool au volant», mentionne Vanessa Sicotte.

• À lire aussi: La vapoteuse du vol Sunwing dévoile combien elle a gagné lors de son premier mois sur OnlyFans

Une autre vidéo à venir?

Une deuxième vidéo devrait être publiée demain et l’influenceuse s’engage à donner 10% de l’argent amassé à Point Final.

Dans celle-ci, on verra les «funérailles» de l’influenceuse. Encore une fois, 10% des sous amassés seront versés à l’organisme, s’engage Vanessa Sicotte.

Finalement, cette dernière a présenté ses excuses aux médias et à ses amis qui n’étaient pas au courant du tournage de cette vidéo.

«Je veux vraiment m’excuser pour ce que je vous ai fait ressentir»

«En même temps, ça a donné exactement la réaction que je voulais», conclut-elle.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet