Un bulletin de nouvelle malaisant comparé au film Don’t Look Up | 24 heures
/sdc

Un bulletin de nouvelle malaisant comparé au film Don’t Look Up

Image principale de l'article Un bulletin de nouvelle comparé a Don’t Look Up

Alors que certains sont surpris de la canicule qui a fait des ravages au Royaume-Uni en début de semaine, une bonne gang l’avait vu venir.

Malheureusement, cette gang-là est constituée de scientifiques, et les gens ont la fâcheuse tendance à ne pas les croire.

• À lire aussi: Un homme en sous-vêtements passe subtilement derrière une intervenante en direct à la télé

Dans un reportage surréaliste diffusé la semaine dernière sur la chaîne britannique GBN, le météorologue John Hammond a envoyé une mise en garde aux auditeurs que la météo des prochains jours pourrait avoir des conséquences catastrophiques.

«Dès le début de la semaine prochaine, on peut oublier le 20 degrés, on va probablement avoir 40 degrés. Je crois qu’il va y avoir des centaines, sinon des milliers de morts tôt la semaine prochaine», a affirmé l’expert météo qui exerce ce métier depuis plus de 30 ans.

«On aime tous la belle météo, mais ceci ne sera pas de la belle météo, ça sera de la météo potentiellement mortelle.»

À cette nouvelle qui devrait inquiéter toute personne normale, une des deux présentatrices de l’émission matinale a réagi de façon plutôt étrangement condescendante.

«Oh John... Je veux que nous soyons heureux à propos de la météo. Je ne sais pas ce qui est arrivé aux météorologues pour vous rendre autant fatalistes, haha. Des prophètes de malheur, haha.»

Ensuite, elle tente d’expliquer à celui dont le travail est d'observer la météo qu’il y a toujours eu de la chaleur.

«L’été de 1976, c’était aussi chaud que maintenant, n’est-ce pas?»

«Euh, non», a répondu John Hammond. En 76, le Royaume-Uni avait bel et bien connu une énorme vague de chaleur, mais le plus haut que le mercure a franchi a été 35.9 degrés. C’est cinq degrés de moins que la température que les Britanniques ont vécu au début de la semaine.

Le météorologue précise que ce qui est alarmant, c’est qu’on voit de plus en plus de records de chaleur se faire fracasser.

«Je ne crois pas que nous devrions avoir le cœur aussi léger à propos du fait que plusieurs personnes vont perdre la vie dans les prochains jours.»

Dans les derniers jours, le reportage est devenu viral. Plusieurs internautes ont fait des comparaisons avec le film Don’t Look Up, une satire à propos de comment personne ne prend les changements climatiques au sérieux.

C’est pas parce qu’on rit que c’est drôle.

Aussi sur le Sac de chips:

s

s

s

Sur le même sujet