Un ministre indien hospitalisé après avoir bu l’eau «propre» d’une rivière sacrée | 24 heures
/bref

Un ministre indien hospitalisé après avoir bu l’eau «propre» d’une rivière sacrée

Image principale de l'article Après avoir bu l’eau «propre» d’une rivière sacrée
Photos tirées de Twitter

En Inde, un ministre a cru bon de boire un grand verre d’eau de la rivière sacrée Kali Bein pour prouver qu’elle est bel et bien propre et non polluée. Son geste lui a valu une visite à l’hôpital quelques jours plus tard.  

• À lire aussi: La pollution de l’air réduit l’espérance de vie mondiale de deux ans

• À lire aussi: La température fatale a été atteinte en Inde et au Pakistan

Dimanche dernier, Bhagwant Mann, un haut responsable de l’État du Pendjab, naviguait accompagné de médias locaux sur les eaux de la rivière Kali Bein, afin de marquer le 22e anniversaire du nettoyage du cours d’eau.

Selon l’Indian Express, citant des sources, l’homme politique aurait été admis mardi dernier dans un centre hospitalier de Delhi pour de graves maux d’estomac. 

Le cabinet du ministre principal n’a pas confirmé l’hospitalisation de M. Mann, mentionnant que ce dernier était en forme. Des sources ont toutefois mentionné au média local que son hospitalisation était directement liée à son verre d’eau pris à même la Kali Bein.

Pourquoi avoir bu cette eau?

Le 16 juillet 2000 débutait un grand projet de nettoyage des quelque 165 km de la rivière sacrée, qui traverse plus de 80 villages et une demi-douzaine de petites et grandes villes. 

Les eaux usées et les déchets industriels s’écoulaient directement dans la Kali Bein, rendant ses eaux noires, d’où le nom de Kali (noire). Après des années prouvant un progrès de la propreté de la rivière, le projet de nettoyage a ralenti avec le temps.

Donc, il n’est pas faux d’affirmer que l’eau ingérée par Bhagwant Mann était plus propre qu’en 2000. 

Imaginez prendre une généreuse gorgée du fleuve Saint-Laurent...

Avec les informations du Indian Express

À VOIR AUSSI

s