En Europe, les zones à faibles émissions se multiplieront d'ici 2025 | 24 heures
/environment

En Europe, les zones à faibles émissions se multiplieront d'ici 2025

Image principale de l'article Elles se multiplieront en Europe d'ici 2025
AFP

Pour contrer les changements climatiques, les zones à faibles émissions (ZFE) aux quatre coins de l’Europe ont augmenté de 40% depuis 2019 et devraient se multiplier davantage d’ici 2025, selon une récente étude de la campagne Clean Cities.

• À lire aussi: Vague de chaleur en Europe: au Royaume-Uni, le mobilier urbain fond au soleil

• À lire aussi: La vague de chaleur en Europe génère une pollution à l’ozone, alerte Copernicus

Pour les néophytes en la matière, une ZFE est une zone où les véhicules les plus polluants sont réglementés, voire interdits... à moins de payer le prix. 

À ce jour, 320 villes européennes ont instauré des ZFE. On devrait en compter 507 d’ici 2025, alors qu’il y en avait 228 en 2019. 

AFP

C’est un peu comme si la Ville de Montréal interdisait sur son territoire un gros pick-up des années 1990, mais louangeait une petite compacte de 2020, encore plus si elle est hybride ou électrique. 

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la pollution est une «urgence de santé publique» responsable de plus de 300 000 décès prématurés par an dans l’Union européenne (EU).

AFP

«Les zones d’air pur sont l’un des moyens les plus efficaces de lutter contre l’air toxique dans nos villes», a déclaré à The Guardian Oliver Lord, responsable britannique de la campagne Clean Cities. 

Les dirigeants municipaux qui prennent des «décisions difficiles» pour créer des zones d’air pur et éliminer progressivement les voitures polluantes devraient être applaudis, ajoute M. Lord.

Comment ça marche, les ZFE?

Tout dépend du pays ou de la ville qui instaure une telle mesure. Pour déterminer si une voiture est permise ou non, plusieurs critères sont pris en compte, comme l’année de mise en service du véhicule et le moteur utilisé (essence, diesel, électrique, etc.). Chaque véhicule sera doté d'une vignette cotée de 1 à 6, 6 étant la «meilleure» cote.

AFP

Munich, Amsterdam, Copenhague, Oslo et Rome sont parmi les villes à avoir instauré des ZFE dans les dernières années. D’ici trois ans, des règles plus strictes devraient être appliquées dans les zones existantes de Londres, Paris, Bruxelles et Berlin. 

Cette mesure s’est d’ailleurs avérée efficace, notamment à Madrid, où une baisse de 32% des concentrations de NO2, un important contaminant atmosphérique dégagé par les voitures, a été observée après la mise en place d’une ZFE en 2018.