La glace fondue la semaine dernière au Groenland couvrirait en eau 2 fois la surface de la Belgique | 24 heures
/environment

La glace fondue la semaine dernière au Groenland couvrirait en eau 2 fois la surface de la Belgique

Image principale de l'article Assez d'eau pour couvrir 2 fois la Belgique
AFP

À cause de températures anormalement élevées, beaucoup de glace du nord-est du Groenland a fondu la semaine dernière, si bien que les milliards de tonnes d’eau libérés des glaciers auraient pu couvrir de 30 cm d'eau (1 pied) l’équivalent de la Belgique... deux fois! 

• À lire aussi: Des microplastiques retrouvés dans de la neige fraîchement tombée en Antarctique

• À lire aussi: La calotte glaciaire du Groenland a perdu 4700 milliards de tonnes en 20 ans

Entre le 15 et le 17 juillet derniers, la fonte des glaces au Groenland aurait généré pas moins de six milliards de tonnes d’eau par jour, selon la National Snow and Ice Data Center. 

Pour vous donner un exemple concret, ce serait suffisamment d'eau pour remplir 7,2 millions de piscines olympiques. C'est également assez d'eau pour couvrir de 30 cm d'eau (un pied) la cité du Vatican... 141 730 fois!

AFP

Cette fonte accélérée est attribuable aux températures qui ont grimpé aux alentours de 15 degrés Celsius. C'est cinq degrés de plus que la normale pour cette période de l'année, ont rapporté des scientifiques à la chaîne CNN.  

Une situation alarmante 

La situation au Groenland est alarmante, soutiennent plusieurs scientifiques.

«La fonte de la semaine dernière n’est pas normale, si on la compare avec les moyennes des 30 ou 40 dernières années», a affirmé au média américain un chercheur principal de l’Université du Colorado, Ted Scambos. 

«La quantité de fonte est un sommet qui n’avait jamais été égalé pour ce secteur», a-t-il poursuivi. 

Vue aérienne d'une crêpe de glace et de sa fonte le 19 juillet 2022, prise à bord d’un avion Gulfstream V de la NASA, lors d’une mission aéroportée pour mesurer la fonte de la glace en Arctique.

AFP

Vue aérienne d'une crêpe de glace et de sa fonte le 19 juillet 2022, prise à bord d’un avion Gulfstream V de la NASA, lors d’une mission aéroportée pour mesurer la fonte de la glace en Arctique.

«Cela m’inquiète vraiment, a souligné un chercheur de l’Université du Texas actuellement en poste au Groenland, Kutalmis Saylam. Mardi, nous pouvions nous promener en portant seulement un chandail à l’extérieur. Ce n’est pas quelque chose que nous avions prévu.»

Les scientifiques craignent que la fonte record de 2019 ne se répète. Au total, 532 milliards de tonnes de glace s'étaient déversés dans la mer.

Un iceberg fond dans la baie de Baffin, près de Pituffik, au Groenland, le 15 juillet 2022. Image captée à bord d’un avion Gulfstream V de la NASA.

AFP

Un iceberg fond dans la baie de Baffin, près de Pituffik, au Groenland, le 15 juillet 2022. Image captée à bord d’un avion Gulfstream V de la NASA.

Cela avait eu pour conséquence d’augmenter de façon permanente le niveau de la mer dans le monde de 1,5 millimètre.

Si la totalité du Groenland fondait, cela aurait pour effet d’élever le niveau de la mer de 7,5 mètres dans le monde entier.