Un robot russe brise le doigt d'un enfant de 7 ans en jouant aux échecs | 24 heures
/bref

Un robot russe brise le doigt d'un enfant de 7 ans en jouant aux échecs

Image principale de l'article Un robot brise le doigt d'un enfant de 7 ans
AFP

Ne bougez pas vos pièces trop vite lorsque vous jouez aux échecs contre un robot. Un jeune joueur de 7 ans, qui participait au Moscow Open, l'a appris à ses dépens lorsqu'un bras robotisé lui a cassé le doigt parce qu'il avait joué trop rapidement. 

• À lire aussi: La Russie maltraite, en secret, des Ukrainiens dans ses «camps de filtration»

• À lire aussi: La joueuse de tennis russe Daria Kasatkina fait son «coming out» et condamne l'homophobie en Russie

• À lire aussi: Lego annonce cesser définitivement ses ventes en Russie

Dans une vidéo partagée sur le réseau social telegram, on peut voir le bras robotisé tenir bien fermement le doigt du garçon pendant plusieurs secondes. Un groupe de personnes se précipite ensuite vers le jeune joueur pour lui venir en aide.  

«Le robot a cassé le doigt de l’enfant», a déclaré à l’agence de presse russe TASS Sergueï Lazarev, président de la Fédération des échecs de Moscou. Il a ajouté que la machine avait joué de nombreuses fois par le passé sans incident de la sorte. «C’est bien sûr une mauvaise chose.»

Selon Sergeï Smagin, l’enfant n'aurait vraisemblablement pas respecté une règle de sécurité, en n’attendant pas que son adversaire robotisé termine son tour pour jouer.  

Seule bonne nouvelle: le jeune joueur, prénommé Christophe, a pu terminer le tournoi moscovite le lendemain, doigt plâtré. Selon le média Baza, il fait partie des 30 meilleurs joueurs d’échecs de la capitale russe chez les moins de 9 ans.

Des incidents plus graves 

Heureusement, Christophe s'en est sorti qu'avec un doigt cassé. Les incidents impliquant des robots ont parfois des conséquences bien plus dramatiques. 

En 2015, par exemple, un robot a tué un entrepreneur de 22 ans à l’une des usines de l’entreprise d’automobiles allemande Volkswagen, l’attrapant et l’écrasant contre une plaque de métal, rapporte The Guardian.

Toujours selon le quotidien britannique, les robots utilisés pour la pratique de chirurgies ont été responsables de la mort de 144 personnes entre 2008 et 2013

En 2018, une femme de 49 ans d’Arizona a également été happée mortellement par une voiture autonome d’Uber, alors qu’elle traversait la rue. 

Selon une étude menée en 2015, chaque année, une personne est tuée par un robot industriel aux États-Unis.

− Avec les informations de The Guardian