Inondations au Kentucky: du porte-à-porte pour compter les morts | 24 heures
/environment

Inondations au Kentucky: du porte-à-porte pour compter les morts

Image principale de l'article Du porte-à-porte pour compter les morts
AFP

Au Kentucky, les sauveteurs américains font du porte-à-porte pour localiser les victimes des inondations meurtrières parmi les plus graves n'ayant jamais frappé l'État, la semaine dernière.

AFP

• À lire aussi: [EN IMAGES] Des inondations forcent l’évacuation de milliers d'Australiens

• À lire aussi: Inondations meurtrières en Afrique du Sud: est-ce la faute des changements climatiques?

Certaines zones montagneuses de l’est du Kentucky restent inaccessibles après ces inondations qui ont transformé certaines routes en rivières, emporté des ponts, balayé des maisons. 

Le bilan encore provisoire est monté à 37 morts.

Le gouverneur Andy Beshear a indiqué que ce bilan risque de s’alourdir à mesure que les secours se déploient et trouvent de nouveaux corps. 

Le gouverneur du Kentucky, Andy Beshear.

AFP

Le gouverneur du Kentucky, Andy Beshear.

«Ces inondations sont parmi les plus dévastatrices, les plus meurtrières que nous n'avons jamais vues», a-til déclaré sur NBC. «Et au moment où on essaie de déblayer, il pleut!» 

Les dégâts causés aux antennes de téléphonie mobile ont compliqué les secours puis l’estimation du nombre de morts et de disparus.

AFP

«Nous allons faire du porte-à-porte pour essayer de localiser le plus de monde possible», a précisé M. Beshear. «Nous allons trouver des corps pendant des semaines, dont beaucoup auront été emportés sur des centaines de mètres».

Un nouveau risque d’inondations 

Sous de lourds nuages noirs annonciateurs de nouvelles pluies, les rues étaient recouvertes d’une couche épaisse de boue.

Les inondations ont frappé une région dont l’économie était déjà dévastée par le déclin de l’industrie minière, sa principale ressource.

«Elles ont anéanti des zones où les gens n’avaient déjà pas grand-chose», a souligné M. Beshear.

AFP

Certaines régions du Kentucky ont reçu quelque 20 centimètres de pluie en 24 heures et, par endroits, les eaux des rivières ont brusquement monté de plusieurs mètres avant de sortir de leur lit.

Les recherches ont par ailleurs été entravées par la pluie lundi et de nouveaux orages sont attendus cette nuit.

Le Centre National de Météorologie (National Weather Service) a mis la plupart de l’est du Kentucky sous alerte d'inondations et prévenu d’un risque d’orages mardi soir dans la région.

AFP

Le président Joe Biden a décrété l’état de «catastrophe naturelle» puis a débloqué des renforts fédéraux pour soutenir les zones affectées par «la tempête, les inondations, les glissements de terrain et les coulées de boue».

• À lire aussi: Un derecho colore le ciel en vert au Dakota du Sud

Ces inondations sont les manifestations les plus récentes des épisodes de météo extrême qui sont de plus en plus fréquents avec le réchauffement de la planète provoqué par les activités humaines.

En décembre, plusieurs dizaines de violentes tornades avaient ravagé cinq États du centre des États-Unis, principalement l’ouest du Kentucky, et fait au moins 79 morts.

Sur le même sujet