C'est l'automne en août en France: pourquoi les feuilles ont déjà changé de couleur (et sont tombées) | 24 heures
/environment

C'est l'automne en août en France: pourquoi les feuilles ont déjà changé de couleur (et sont tombées)

Des feuilles jonchent le sol dans un parc près de Paris.
Photo AFP

Des feuilles jonchent le sol dans un parc près de Paris.

Depuis la mi-juillet, les feuilles des arbres dans plusieurs villes en France, dont Paris, changent de couleur et tombent à cause des vagues de chaleur successives et de la sécheresse.

• À lire aussi: Les enfants sont moins actifs et plus obèses en raison des changements climatiques

• À lire aussi: Juillet 2022, l'un des plus chauds jamais enregistrés dans le monde

Que se passe-t-il exactement? 

Pour bien comprendre le phénomène, il faut s’intéresser aux stomates. Ces petites ouvertures, qui se trouvent à la surface des feuilles, permettent à l’arbre de transpirer et donc de se refroidir, explique le chef de division recherche et développement scientifique du Jardin botanique de Montréal, Michel Labrecque.   

Photo prise dans un parc près de Paris

AFP

Photo prise dans un parc près de Paris

Quand l’arbre sent qu’il y a moins d’eau dans le sol, comme c’est le cas actuellement en France, il referme ses stomates pour pouvoir conserver l’eau qu’il a déjà absorbée avec ses racines. Il s’agit d’une réaction tout à fait normale qui permet à l’arbre de survivre en temps de sécheresse, souligne l’expert. 

Mais en n’évacuant plus d’eau par ses stomates, l'arbre sacrifie d’une certaine manière ses feuilles qui, exposées à la chaleur, s’assèchent et finissent par tomber. 

Doit-on s’inquiéter? 

Le phénomène n’est pas dangereux en soi. Mais, à cause des changements climatiques, il pourrait devenir de plus en plus commun et avoir des conséquences dramatiques, prévient Michel Labrecque.  

AFP

«Ça ne tuera pas les arbres à court terme, mais ça les rend un peu vulnérables par la suite. Si ça se reproduit trop souvent, chaque année, là, ça peut être vraiment dommageable», souligne-t-il.  

«À long terme, ça peut fragiliser les arbres et les rendre plus vulnérables aux maladies, aux insectes et à différents stress climatiques.» 

La France s’apprête à subir sa troisième canicule de l’été avec un mercure qui pourrait atteindre les 40°C. Le pays a d’ailleurs déjà battu des records quant au nombre de jours de grande chaleur enregistrés depuis le début de l'été. 

Le mercure pourrait atteindre les 40°C en France dans les prochains jours.

AFP

Le mercure pourrait atteindre les 40°C en France dans les prochains jours.

Les feuilles vont-elles repousser? 

Si les feuilles tombent au beau milieu de l’été, une deuxième feuillaison pourrait se produire avant l’automne, indique Michel Labrecque. Une deuxième feuillaison n’est toutefois pas toujours une bonne nouvelle, surtout en pleine sécheresse, puisque l’arbre doit puiser dans ses ressources emmagasinées, précise-t-il.  

AFP

«Pour le paysage, c’est bien, mais pour l’arbre, ce n’est pas nécessairement une bonne chose d’avoir deux feuillaisons dans un même été. Ça peut impacter le développement de l’année suivante et causer des faiblesses, le rendre vulnérable.» 

Si les feuilles tombent vers la fin de l’été, il n'y aura pas de nouvelle feuillaison avant l’année suivante. 

Possible au Québec? 

Bien qu’il ne soit pas impossible d’assister à un tel phénomène au Québec, c’est peu probable, soutient Michel Labrecque. Les prévisions météorologiques pour les prochaines années ne laissent en effet pas présager de grandes périodes de sécheresse.  

Dans les prochaines années, au Québec, les impacts des changements climatiques devraient se faire sentir davantage pendant l’hiver, avec des épisodes de redoux et de verglas, par exemple.  

Une vidéo qui pourrait vous intéresser: 

s